A quel âge bébé fait ses nuits

1

Chaque parent espère que son bébé dormira comme un bienheureux la nuit et le plus tôt possible !

Mais pourquoi certains dorment tranquillement douze heures d'affilée dès l'âge de 2 mois quand d'autres attendent d'avoir 6 ou 8 mois pour faire une nuit complète?

Y-a t-il une recette miracle pour que bébé fasse ses nuits et qu'il trouve rapidement son rythme jour/nuit ?

 

L'organisation du rythme veille-sommeil et l'horloge biologique de bébé

Au cours des 3 ou 4 premiers mois de vie, le sommeil de bébé va s'organiser autour de l'alternance entre le jour et la nuit et la mise en place de ses rythmes veille-sommeil et de son horloge interne va se faire de manière progressive.

Ce sont la régularité des repas, les réveils à heures fixes, le mode de vie des parents ainsi que les changements de luminosité qui vont permettre à bébé de trouver son rythme en grandissant.

A la naissance, bébé est sensible à son environnement. Il capable de distinguer les variations lumineuses entre le jour et la nuit et il perçoit la différence entre l'agitation et les bruits environnants de la journée et le calme de la nuit. Son horloge biologique va pouvoir se mettre en place de manière progressive.

Dès l'âge de 2 ou 3 mois, de nombreux bébés vont être éveillés de manière prolongée pendant la journée et vont commencer à faire des nuits plus longues.

Mais le temps nécessaire à la mise en place de l'horloge interne varie d'un nourrisson à l'autre et certains bébés feront leur nuit à 2 mois alors que d'autres attendront l'âge de 6 ou 8 mois.

Par ailleurs, pour faire ses nuits, bébé doit aussi être capable de « tenir » plusieurs heures d'affilée sans manger. Un bébé de petit poids ou qui boit des biberons de petit volume ne pourra évidemment pas jeûner trop longtemps, (à l'exception des tout-petit bébés de moins de 3 kg, trop fatigués pour se réveiller...).

 

 Bébé aura des chances de faire ses nuits :

  • S'il est sur un rythme de 4 ou 5 repas par jour et qu'il arrive à boire au moins 150 ml par biberon,
  • S'il pèse plus de 5 kg
  • S'il ne dort plus dans la chambre des parents
  • Si ses parents ne répondent pas systématiquement à ses pleurs ou réveils pendant la nuit (et qu'il aura suffisamment mangé pendant la journée)

 

La plupart des bébés font leur nuit vers 4 mois. Certains y arrivent déjà à 2 mois et d'autres attendent 6 ou 7 mois.  

 

Est-ce que le bébé nourri au sein fait ses nuits plus tard ?

De nombreux bébés allaités se réveillent encore la nuit pour téter alors que leur horloge biologique est en place et qu'ils font parfaitement la différence entre le jour et la nuit.

Cette situation résulte de l'allaitement à la demande, instauré les premiers mois, et de la capacité à rassurer et apaiser le bébé sur le sein.

Tant que le nourrisson est allaité de manière exclusive, il est possible qu'il se réveille la nuit pour manger.

En effet, le lait maternel se digère très vite et les quantités bues peuvent être très faibles, surtout lorsque bébé est tout petit.

Mais en grandissant, bébé peut se réveiller de manière spontanée (c'est même normal), et il va, par habitude, réclamer le sein...alors qu'il pourrait se rendormir tout seul en quelques minutes.

Alors si bébé n'est plus allaité de manière exclusive, qu'il a déjà des biberons ou une alimentation diversifiée, c'est le moment d'essayer de ne plus donner le sein la nuit quand il se réveille. Pour cela, la maman doit:

  • ne plus dormir dans la même pièce que bébé (pour qu'il ne sente plus son odeur et qu'elle ne l'entende pas bouger ou geindre)
  • attendre avant de se lever que le bébé pleure depuis plusieurs minutes et pleure fort (il peut se rendormir seul)
  • demander au papa de se lever lorsque le bébé pleure toujours
  • accepter de se « séparer » de l'enfant et de rompre un peu le lien fusionnel qui les lie par le biais du sein, sans culpabiliser. Le bébé ne sera pas rancunier !

 

Découvrez toutes nos fiches santé - pédiatrie rédigées par notre pédiatre en cliquant ici

De quatre à neuf mois, installation des rythmes fondamentaux du sommeil, H. De Leersnyder. Médecine et Enfance, 1999

Docteur Eve Balzamo Publié le 1 septembre 2012 Par Docteur Eve Balzamo
Retour en haut