Alimentation et gastro-entérite

1

Comment adapter l'alimentation du bébé, de l'enfant en cas de gastro-entérite ?

 

Les boissons, la réhydratation

L'essentiel de la prise en charge de la gastro-entérite aigüe chez le nourrisson et le jeune enfant repose sur la prévention de la déshydratation, à l'aide de solutés de réhydratation orale.

Si l'enfant a des diarrhées importantes ou qu'il vomit de manière répétée et accepte de boire le soluté de réhydratation, il est conseillé d'interrompre l'alimentation pendant environ 3 ou 4 heures et de lui proposer uniquement ce soluté, de manière fractionnée. S'il le refuse, la ré-alimentation peut avoir lieu plus tôt (en toute petites quantités en cas de vomissements).

Si le bébé est allaité, il ne faut pas arrêter l'allaitement mais le mettre au sein le plus souvent possible et lui proposer du soluté de réhydratation entre les tétées.

Il ne faut pas réhydrater un nourrisson avec de l'eau pure, des boissons sucrées ou autres préparations-maison.

Bouillons et coca-cola doivent être réservés aux grands enfants.

 

Faut-il changer de lait ?

Dans un premier temps, il n'est pas utile de changer de lait, surtout si la diarrhée est modérée.

Lorsque les selles liquides sont très abondantes ou persistent, le médecin pourra conseiller un lait sans protéines de lait de vache pour les nourrissons de moins de 3 ou 4 mois ou un lait sans lactose pour les plus grands.

La réintroduction du lait habituel se fera ensuite de manière progressive.

 

Quels aliments faut-il privilégier ?

Lorsque l'alimentation est diversifiée et que l'enfant a des selles liquides, il est conseillé :

  • de donner du riz bien cuit (ou mixé avec des légumes ou fruits chez le petit nourrisson), du tapioca, des carottes cuites, des pommes de terre cuites à l'eau, des vermicelles au bouillon ;

  • d'éviter les jus de fruits et les fruits crus, à l'exception des bananes mûres ;

  • d'éviter les légumes crus et les légumes verts ;

  • d'éviter les laitages en dehors des laitages fermentés comme les yaourts natures ;

  • de supprimer les aliments frits ;

Lorsque l'enfant vomit, il faut lui proposer de toutes petites quantités d'aliments, en favorisant les compotes de fruits, le pain ou les gâteaux secs.

Il ne faut pas chercher à à tout prix à donner son repas habituel à un enfant atteint de gastro-entérite aigüe !

 

Docteur Eve Balzamo Publié le 1 avril 2013 Par Docteur Eve Balzamo
Retour en haut