INSCRIPTION

Ces bébés qui ont pris le pouvoir sur le rap américain

Alors que 50 Cent publie deux photos de son bébé sur Facebook, nous on s’interroge : Kanye West, Jay-Z, 50 Cent... les bébés rendraient-ils le coeur des rappeurs américains tout mou ? Enquête.

50 Cent, c’est un rappeur sans égal a qui on aurait tendance à répondre “oui, bien sûr monsieur, tout ce que vous voudrez !” avant même qu’il ouvre la bouche. Mais c’est aussi un parent, comme vous... Et il a commencé l’année en postant les deux premières photos de son fils, Sire Jackson, sur Facebook :

 

  • "C'est donc ça, de la musique gangsta ? Je crois que ça me plaît"

    "C'est donc ça, de la musique gangsta ? Je crois que ça me plaît"

    "C'est donc ça, de la musique gangsta ? Je crois que ça me plaît"

  • Marrant

    Marrant

    J'ai une belle vie, mec. J'ignorais que mon père était riche"

    Alors bon, il s’agit de 50 Cent, donc les commentaires sur les photos sont modestement : "C'est donc ça, de la musique gangsta ? Je crois que ça me plaît" et "J'ai une belle vie, mec. J'ignorais que mon père était riche" 

    Mais tout de même, en montrant à ses fans qu’il change des couches, le rappeur met en avant une autre facette, celle d’un père qui fond devant son fils.

    Et il n’est pas le seul, puisque ces derniers temps, on a pu constater que les bébés étaient en train de prendre le pouvoir sur le rap américain, qui va peut-être bientôt voir fleurir des tubes comme “Hurry up, change my diaper !” (Dépèche, change ma couche) ou encore “Oh god, where’s the bottle-warmer ?” (Mon dieu, où est le chauffe- biberon?)

     

    • Kayne West

      Kayne West

      Kayne West Avant

    • Kayne West Après

      Kayne West Après

    • Jay Z Avant

      Jay Z Avant

    • Jay Z Après

      Jay Z Après

      Résultat de cette enquète de fond: prenez un rappeur gangsta connu à travers le monde pour être un dur à cuire, mettez lui un bébé dans les bras, et il dégouline d’amour comme un bon vieil auteur de chanson Disney !

       

      Tatie Scoopy Publié le 18 janvier 2014 Par Tatie Scoopy
      Retour en haut