Comment semer des chocolats (et ses enfants) à Pâques en 10 points

image d'intro

Après la magie de Noël , en veux tu en voilà, nous voilà arrivées au moment de l’année où l’on va essayer de nous vendre de la magie de Pâques.

Pâques et Noël c’est le genre de moment où on risque de prendre 45 kilos sous couverts de « fête », où l’on ment à ses enfants en affirmant que oui le Père Noël tout comme les cloches et les lapins existent et où, soyons honnêtes deux minutes, on a juste envie de ne PAS se réunir en famille pour sourire et bouffer.

Alors voilà, cette année moi c’est pas les chocolats que je vais semer dans le jardin mais les gosses. Comment ça c’est mal ? M’en fiche, même pas mal.

Allez viens, approche toi, je te dis comment en 10 étapes. (rires de sorcière)

1/ Prendre ses enfants (ceux qui savent marcher, les autres tu les porteras).

2/ Les emmener dans d’une forêt biiiiiiien sombre et profonde avec comme excuse de devoir aller trouver des chocolats que ces cons de lapinous auraient cachés.

3/ Les rassurer « non non non enfin tu n’as PAS peur. L’orage ? Mais non enfin il fait TRES beau »

4/ Vider leurs poches. On n’est jamais à l’abri d’un téléphone portable chipé à Grand-Père.

5/ S’assurer qu’ils ne laissent pas des bouts de pain derrière eux comme ce crétin de Petit Poucet.

chocolat image

6/ Interdire au chien de nous suivre. Il est souvent de mèche avec les mômes celui-là.

7/ Une fois au milieu de nulle part, faire semblant de chercher des chocolats (avec force et conviction)

8/ Simuler une envie pressante pour aller se planquer derrière un buisson.

9/ Se faire la malle, courir, ne pas se retourner, ne pas regretter, ne pas penser à eux, se dire qu’ils survivront, ne pas pleurer, se sentir libre.

10/ Rentrer chez soi, les poches pleines de chocolats et dire les larmes aux yeux « j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne c’est que j’ai des tonnes de chocolats et la mauvaise c’est que j’ai perdu nos 3 enfants ». Attendre une réaction. Rire.

PS : SI TOUTEFOIS VOUS N’AVEZ PAS LE COURAGE, LAISSEZ TOMBER, UN JOUR VERS 20 ANS, ILS SE FERONT LA MALLE QUOI QU’IL EN SOIT (ET CE JOUR LÀ ON RIRA JAUNE)

 Joyeuses Pâques !

Jessica Cymerman Publié le 14 avril 2014 Par Jessica Cymerman
Retour en haut