Départ en week-end avec les enfants (la mort)

intro (img)

Comme chaque année, on n’a pas vu le temps passer et alors que l’on croit que l’on vient de fêter le nouvel an, on s’apprête en fait à entrer dans la période des ponts et des looooongs ouikènede.

Oui le temps file et c’est comme ça que bébé qui vient de naitre a déjà…12 ans !

Et on va tomber sur des jeudis fériés, des lundis qui sautent, des week-ends de ¾ jours. Et on sera contents.

calendrier

Sauf que, et ce n’est plus un détail, on a des enfants.

Et que du coup les séjours en amoureux ou entre potes à ne se soucier que de ce qu’on va boire à l’apéro, c’est FINI.

On a voulu nos mômes alors il va falloir les assumer même en week-ends prolongés. Parce que eux, la phrase « je suis en congé/RTT », ils ne connaissent pas. Parce que eux c’est 365 jours/365, 24h/24.

Une fois qu’on a intégré l’idée de partir avec notre descendance, il va falloir faire les valises. L’idée du mari (en tous cas le mien) c’est « prends le minimum, on ne part que 3 jours chez Tata Josette en Touraine ».

Sauf que le problème du concept « week-end » c’est que en fait tu ne pars pas longtemps mais que tu as besoin d’autant de valises que si tu partais 3 semaines en Tasmanie.

Le mari il est sympa mais il ne se rend pas compte (enfin pas toujours hein) qu’en Touraine il peut faire beau mais qu’il peut pleuvoir, qu’il peut faire froid mais qu’il peut faire chaud, qu’il peut y avoir plein de trucs à faire mais que pas toujours.

Il faut donc des sandales/des bottes/des jeans/des robes/des jupes/des couches/des bouteilles de lait/des pyjamas chaud en pilou/des chemises de nuits légères/des lingettes/du coton/des crèmes solaires/des écharpes/des chapeaux/des lunettes de soleil/des livres/les cartables/le transat/ des petits pots/des légumes bios/des biberons/des jeux de société/des appareil photo/une poussette/des trottinettes/des vélos/le chien/ la trousse de survie/l’ordinateur….

Et tout ça bah ça fait BEAUCOUP.

Le mari tire la tronche, les gosses sont RAVIS, le chien aboie -une caravane passe- on s’énerve, personne ne trouve sa place dans la voiture, les gosses ont déjà faim/soif/chaud/envie de faire pipi au bout de 8 minutes.

Sans compter les embouteillages. Bah oui parce que les loooongs week-end on est nombreux à vouloir en profiter. 

Tout ça pour à peine trois jours.

Mais comme dirait l’autre (qui ça ??) « c’est que du bonheur » !

Bon ouikènede en famille !

Jessica Cymerman Publié le 24 mars 2014 Par Jessica Cymerman
Retour en haut