Des petites roulettes ou des petits vélos ?

Je viens de faire fi de mes réflexes de mamans économes et soucieuse du regard des autres!

Depuis quelques jours, j’ai compris pourquoi ça ne servait pas à grand chose d’acheter un vélo de grand pour le rentabiliser quelques années ! Et surtout que c’est moi qui étais ridicule de me moquer des grands dadets de 5 ans qui pédalaient sur des petits modèles de vélos.

Un vélo de grand, même avec des petits roulettes, reste un vélo de grand… Donc ne permet pas à mon cycliste en herbe de 3,5 ans de taquiner de la pédale. Ben oui, il faut descendre la scelle à son minimum pour qu’il puisse toucher les pédales (et encore), ensuite vérifier que le terrain n’est pas trop accidenté sinon les petites roues empêchent la grande de toucher le sol et c’est là que l’expression « pédaler dans la choucroute » prend tout son sens.

Mais le plus grand drame, c’est qu’un an après, votre petit bout (qui accessoirement a utilisé son engin de compet'  seulement 2 fois dans l’année pour les raisons invoqués plus haut) ne sait pas faire du vélo sans roulettes.

Ben non : le vélo est toujours trop grand, les petites pointes de pied effleurent à peine le sol donc l’équilibre n’est pas tenu vs le poids du vélo.

Et quelle vexation de voir tous les copains de mon titi aller à toute allure sur l’ascension de la petite côte du parc. Tandis que nous n’en étions qu’à la maîtrise du klaxon police. Mais, 2 ans après, ça y est… Il a pris son envol sans petites roulettes…

  • Morale de l’histoire : mieux vaut un petit vélo pour soigner la maîtrise de l’équilibre et  garantir un apprentissage rapide.

Et puis enfin, savoir faire du vélo sans roulettes c’est renforcer la confiance en soi de votre progéniture. Et ça, ça n’a pas de prix.

Bref, c’est décidé, ma deuxième aura droit à un vélo de minus Hello Kitty !

avisdemamans avis Publié le 16 mai 2011 Par avisdemamans avis
Retour en haut