Emmener ses enfants au restaurant

image intro

Il est vrai que de mettre côte à côte le mot « enfant » et le mot « restaurant » peut paraître un brin étonnant.

Beaucoup de parents ne se rendent plus au restaurant depuis qu’ils ont des enfants et on peut aisément comprendre pourquoi. En effet, entre l’attente parfois trèèèèèèèès longue, le silence de rigueur (ou en tout cas l’interdiction de hurler pour se parler) et les plats pas toujours adaptés à nos petits difficiles, les enfants ont tendance à ne pas vraiment apprécier ces petites virées culinaires.

Certains parents, petits veinards, ont habitué très tôt leurs enfants à se rendre au restaurant, ce qui fait que la sortie ne leur pose aucun souci.

Cela étant, soyons honnêtes, s’il est plutôt aisé de dîner « A la bonne popote » avec un enfant de 7 ans une fois de temps en temps, cela devient plus complexe lorsqu’on a trois enfants de 3 à 8 ans et la patience légèrement émoussée.

Chez Avis de Mamans, nous avons eu envie de vous dispenser quelques menus (ça tombe bien) conseils afin de vous aider à réussir une sortie au restaurant avec vos enfants. Attention hein, on a dit restaurant, pas fast-food (parce que là, c’est facile).

 

Première étape : Choisir LE bon moment

On ne sort pas en famille comme on sort en couple, sur un coup de tête vers 19h45 alors que tout le monde meurt de faim (et est donc un tantinet râleur) sans savoir où l’on va.

Non, on s’organise (comme pour tout ou presque depuis qu’on est parent).

On opte pour un repas de midi (pourquoi pas une journée sans cantine ?) ou pour un repas tôt en semaine histoire d’éviter le rush du week-end. Vous pouvez également commencer par un goûter en profitant d’un Happy Hours proposé par certains restaurants ou brasseries, c’est déjà un bon début pour apprendre aux enfants quel comportement adopter dans un restaurant.

On évite très clairement les samedis soirs ou bien on s’y rend plus tôt que les gens « normaux » histoire de ne pas avoir à patienter une heure pour être servis.

Deuxième étape : Choisir LE bon restaurant

On a dit pas de fast food, certes, mais il y a d’autres lieux à éviter lorsqu’on veut sortir déjeuner ou dîner avec ses enfants.

On évite de ce fait les restaurants très huppés (autant pour notre porte monnaie que pour la clientèle souvent guindée et peu encline à se faire pourrir son repas onéreux par des bavardages d’enfants) et on évite également les lieux très fréquentés où vous risquez de patienter des heures et de ressortir avec un mal de crâne carabiné.

image

Voilà quelques critères à respecter si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté :

  • Optez pour un restaurant de quartier, un petit restaurant où vous sentez que vous n’allez pas déranger avec vos enfants. Dans l’idéal un restaurant que vous auriez testé en amoureux au préalable histoire d’y aller en toute confiance (car vous aurez repéré l’ambiance et le genre d’établissement ainsi que les menus proposés).
  • Regardez s’il y a un menu-enfant. C’est le signe le plus évident que votre petite famille est la bienvenue à table. Sinon optez pour un restaurant qui propose des plats simples, ou pour une pizzeria (pâtes et pizzas = famille ravie) car vos enfants n’apprécient pas encore le roulé de saumon sur lit d’épinards frais.
  • Pensez à choisir un restaurant peu bondé au service rapide. Un repas qui dure est un repas ennuyeux durant lequel les enfants risquent de devenir râleurs et/ou chahuteurs.
  • Si vous avez des petits, demandez au préalable si le restaurant dispose de chaises-hautes ou de rehausseurs. C’est déjà un bon indice sur l’accueil que l’établissement réserve aux familles.
  • S’il y a un peu de bruit c’est encore mieux, vous vous fondrez dans la masse et personne ne remarquera que votre petit dernier parle très très fort.
  • Si vous craignez de ne pas réussir à occuper vos enfants, optez pour un mi-chemin entre le restaurant et le fast-food. Certaines enseignes comme Buffalo Grill, Courtepaille ou encore Flunch proposent des plats corrects et des aires de jeux pour enfants. Certes ce n’est pas la haute gastronomie mais ça peut vous permettre une petite virée festive en famille.

 

Troisième étape : briefez vos enfants sur le comportement à adopter au restaurant

Cette étape est essentielle puisque vos enfants ne peuvent pas savoir à l’avance ce qu’on attend d’eux.

Généralement, ils sont tout excités à l’idée d’aller au restaurant et risquent de déchanter rapidement quand on leur demande de faire « CHUUUUUT » toutes les deux minutes et qu’on les empêche de se lever de table pour aller jouer par terre.

Bref, expliquez-leur qu’au restaurant on parle à voix basse (ou en tout cas qu’on ne hurle pas), qu’on choisit de manger ce qui nous fait plaisir (dans la limite du raisonnable) et qu’on attend un peu son plat le temps que le cuisinier le prépare.

Qu’il va donc falloir attendre un peu, et qu’on va en profiter pour papoter ensemble. Evidemment si vos enfants sont très petits, c’est un peu moins facile pour eux de comprendre le concept du « on va papoter et patienter tranquillement » c’est pour ça que nous vous conseillons d’emporter avec vous de quoi occuper les enfants en cas de service un peu longuet.

On pense donc à prendre avec soi quelques crayons de couleurs, surtout si la nappe est en papier, ou des stickers (on trouve dans le commerce des livrets format poche avec des centaines de stickers à coller), voire des petits personnages ou voitures (on évite les jouets bruyants bien entendu). En dernier recours, sortez une tablette ou un téléphone mais n’habituez pas non plus votre enfant à faire de l’écran au restaurant, lui qui est plutôt censé être celui d’un repas en famille où on papote et où on échange.

image

Si ça dégénère parce que votre enfant meurt de faim ou qu’il décide que c’est le bon endroit pour se battre avec son frère ou sa sœur, intervenez immédiatement et pas dans la salle du restaurant. Déjà parce que ce n’est pas très agréable pour vous d’être dévisagé par tous les autres clients et en plus parce que l’enfant, au centre de toutes les attentions, risque de ne pas se calmer mais plutôt de continuer sa petite colère ou crise.

Emmenez-le à l’écart, aux toilettes voire à l’extérieur, et tentez de ramener le calme.

Si vraiment vous voyez que ce n’est pas possible, n’hésitez pas à demander un doggy-bag (avec les restes), les restaurateurs le font sans trop rechigner même si la pratique est moins courante en France que dans d’autres pays.

Côté comportement « restaurant » on pense à rappeler aux enfants les bonnes manières, celle qu’on est censé utiliser également à la maison même si on est parfois un peu moins regardant dans sa cuisine.

Les enfants aiment bien le « code » du restaurant et le respecte bien souvent s’il est amené de manière posée et bienveillante.

Sans être complètement rigide, il est en effet sympathique d’avoir au restaurant une attitude « bien élevée » en mettant sa serviette sur les genoux, en étant poli avec le serveur et en attendant que tout le monde soit servi pour commencer à manger. Et n’oubliez pas que c’est VOUS qui donnez l’exemple !

Quatrième étape : Bilan du restaurant !

Le repas est fini et il s’est bien déroulé grâce au serveur qui a été rapide et aux petits soins avec vous ?

Faites-le lui savoir et pensez au pourboire, la prochaine fois vous serez tout aussi bien accueillis.

Il est très agréable de trouver un restaurant « familial » et d’y établir une petite routine, c’est très plaisant pour les enfants et les parents.

Pensez à noter quelque part vos bonnes expériences et à les partager avec d’autres parents, bien souvent eux-aussi pourront vous conseiller (ou pas) sur des établissements.

Les restaurants qui accueillent gentiment les familles ne sont pas toujours les plus fréquentés ni les plus connus alors faites marcher votre réseau de parents.

Voilà nos petits conseils pour sortir déjeuner, dîner ou tout simplement goûter à l’extérieur, même si nous avons conscience que, même préparées, ces virées peuvent parfois dégénérer ou, au contraire, très bien se passer. Pour ceux qui ont beaucoup trop d’enfants pour sortir, ou bien ceux qui craignent la virée restaurant avec des enfants en bas-âge, il vous reste la solution « à emporter » qui ravit bien souvent tout autant les enfants.

image

En effet, une sélection de mets présentés en barquettes ou en petites box c’est déjà suffisamment festif pour faire plaisir aux petits (et aux grands) sans pour autant subir l’attente et le presque-silence exigé au restaurant. On s’installe sur la table, on met une jolie nappe si on veut, et on déguste en famille des plats préparés par d’autres et choisis par les enfants (et les parents si on veut éviter de manger tous des frites ou des pâtes).

N’hésitez plus et offrez-vous de temps en temps une soirée pizza, au restaurant ou sur la table du salon, et papotez en famille. Vous verrez, ça fait un bien fou !

Marie Perarnau Publié le 16 décembre 2014 Par Marie Perarnau
Retour en haut