Faut-il choisir un lait infantile bio pour son bébé ?

Les premiers laits infantiles issus de l’agriculture biologique ont fait leur apparition dans les années quatre-vingt-dix. Depuis l’explosion du bio, amorcé depuis une quinzaine d’années en France, de plus en plus de parents se tournent vers cette alternative. En effet, le label AB (Agriculture Biologique) apporte un gage de qualité supplémentaire aux laits infantiles standards, déjà soumis à de strictes réglementations.


 

Le choix du lait infantile est une étape complexe pour les parents. Entre les innombrables fournisseurs et les avis plus ou moins bons que l’on entend, il est très facile de se perdre. Il existe cependant une caractéristique que l’on peut décider dès le départ, sera-t-il bio ou pas bio ? Tout d’abord, il faut savoir qu’il ne faut pas s’arrêter uniquement sur le fait qu’il soit certifié bio ou non, car cet attribut ne constitue pas l’élément déterminant. Ce qui importe, c’est la composition/formulation du lait infantile. Dès la naissance, le bébé recevra du lait « 1er âge », puis du lait « 2ème âge » à partir de 6 mois et enfin du lait de croissance. Ces préparations sont soumises à des règles très strictes.

D’autres formulations interviennent de manière spécifique lorsque le bébé régurgite, présente des difficulté à la selle ou a des allergies par exemple. Le lait infantile issu de l’agriculture biologique promet un gage de qualité en plus, car la source des ingrédients est soumise aux contraintes de la charte AB. En revanche, le fait qu’un lait infantile soit bio ne signifie pas forcément que le bébé le supportera mieux qu’un autre.

Préparations infantiles bio, qu’est-ce-que ça change ?

Tout comme les laits infantiles standards, les laits bio se doivent de respecter les législations en vigueur, avec notamment des obligations strictes concernant les quantités de nutriments ou le processus de préparation. Ce qui change véritablement, ce sont les sources des ingrédients qui auront été extraits de manière naturelle et en accord avec l’environnement, conformément à la charte AB. Il y aura toujours de l’acide palmitique dans un lait bio, composant présent dans le lait maternel, ou encore de l’huile de palme, sauf que celle-ci sera bio. Pour Candice LEVY, naturopathe, « il est important que les parents creusent et regardent les étiquettes pour connaître les composantes des laits infantiles. Sur chaque formule, la concentration d’huile de palme ne sera pas la même, par exemple. Selon moi, c’est un gage de qualité quand elle est retirée.  Même si le nourrisson en absorbe en petite dose, le lait infantile sera sa seule nourriture durant ses douze premiers mois, il en consommera donc en grande quantité. » Lorsque bébé montrera une problématique de santé particulière, la composition d’un lait infantile devra primer avant tout, libre à vous qu’il soit bio ou pas bio.

Côté prix

C’est bien connu, les aliments et produits labellisés bio sont plus chers que les autres, leurs techniques de fabrication étant soumises à la charte AB. Les laits infantiles bio ne font donc pas exception à la règle puisque l’extraction et la culture des éléments qu’ils contiennent ont nécessité plus de moyens. Pour une boîte de lait infantile standard, il vous faudra débourser entre 7 et 21 euros, tandis que pour un lait bio, les prix débutent à 15 euros et peuvent aller jusqu’à 35 euros. 

Meilleur pour la santé ?

En buvant un lait infantile bio, il est garanti que l’enfant consommera moins de résidus de pesticides et de phytosanitaires, donc de perturbateurs endocriniens. Le lait de vache, de par sa nature très grasse, constitue un support important pour les insecticides, et autres perturbateurs, qui auront davantage tendance à se positionner dessus. Le lait bio serait 200 à 400 fois moins concentré en pesticides que les autres ! Ce qui constitue un argument de choix. Naturellement plus sain, il diminuera les risques d’intolérance chez l’enfant et permettra sur le long terme, un meilleur équilibre hormonal, son organisme devant évacuer moins de déchets. La présence plus importante d’antioxydants (60%), ainsi qu’une plus grosse quantité d’acides gras de meilleure qualité est également déterminante. Ces acides sont essentiels  au développement cérébral et cognitif du bébé. 

Notre sélection de laits infantiles bio

Voici les produits conseillés par Candice Levy, naturopathe ainsi que ceux les mieux notés par notre communauté. 3 marques sortent du lot : Biostime, Babybio, et Holle.

Lunea 2 Lait de Suite BIO
Marchands
Aucune offre disponible
Prix recommandé
16.40€

Attention à ne pas confondre les boissons végétales et les laits infantiles bio, l’appellation de « lait » étant strictement réservée à un lait de vache ou de mammifère. Les boissons végétales contiennent une grosse quantité de nutriment, mais ne conviennent en aucun cas à l’alimentation d’un nouveau-né. Elles pourront être consommées  en guise de complément, seulement lorsque l’alimentation du bébé commencera à se diversifier. En effet, la composition de ces boissons ne contient pas les nutriments nécessaires au bon développement d’un nourrisson comme les acides gras, les glucides ou les protéines. Pour Candice Levy, « cela peut être très dangereux d’en donner à l’enfant avant ses 6 mois. Ces boissons sont essentiellement utilisées pour éviter au système digestif du tout-petit d’être saturé, car le lait de vache est plus difficile à assimiler pour lui. » Les boissons végétales pourront donc être consommées exclusivement en poudre, et en complément d’un lait infantile.

Pour aller plus loin : Quels laits choisir pour mon bébé ? édition Souffle d'Or de Candice Levy ou sur son site web : http://www.naturopediatrie.com/

Barbara Ejenguele Publié le 7 février 2020 Par Barbara Ejenguele
Retour en haut