INSCRIPTION

La diversification : quand et comment débuter ?

A quel âge faut-il commencer à donner autre chose que du lait au bébé ?

La diversification peut être débutée à partir de l'âge de 4 mois, ou 17 semaines.

Elle doit être débutée avant l'âge de 26 semaines chez tous les bébés.

En effet, l'introduction précoce des aliments a pour but de diminuer les risques d'allergies qui pourraient survenir plus tard en grandissant.

Des études scientifiques très fiables ont montré qu'il existait une « fenêtre de tolérance alimentaire» entre l'âge de 4 et 7 mois : les aliments nouveaux donnés en petite quantité à cette période provoquent dans le corps une réaction de tolérance immunitaire.

C'est en quelque sorte une « vaccination » par les aliments.... Avant l'âge de 4 mois, il y existe au contraire un risque augmenté d'allergie.

Tout comme si on introduit les aliments trop tard...L'idéal est donc de faire goûter progressivement tous les aliments (sous une forme adaptée au bébé) au cours de cette       « période de tolérance ».

Chez les mamans désireuses d'allaiter de manière exclusive jusqu'à l'âge de 6 mois (selon les recommandations de l'OMS), la diversification sera débuté au début du 6ème mois, de la même manière que pour les autres bébés.

Parallèlement, il ne faut pas oublier que le bébé va découvrir de nouvelles saveurs et de nouvelles textures au cours de cette période. C'est une étape importante pour lui !  

nouvelles saveurs 2
Le lait

Quelles sont les grandes lignes de la diversification ?

L'alimentation lactée (lait maternel ou infantile) reste essentielle au cours de la diversification alimentaire.

Elle ne doit pas être supprimée ni remplacée par les purées ou compotes.  

EN PRATIQUE :

- Entre 4 et 6 mois : introduction des fruits et des légumes cuits

- Entre 6 et 7 mois : introduction des viandes, poissons, oeuf (blanc et jaune) bien cuits

- Le gluten sera également introduit entre 4 et 7 mois, de manière graduelle chez tous les bébés, qu'ils soient nourris au biberon ou encore allaités exclusivement.

Comment faire si le bébé refuse ou n'aime pas les purées ou les compotes ?

S'il vous semble que le bébé n'aime pas du tout un légume ou un fruit, vous pouvez :

  • Mettre deux ou trois cuillerées de purée ou de compote dans son biberon pour qu'il s'habitue au goût
  • Donner autre chose pendant quelque temps, puis proposer à nouveau l'aliment une ou deux semaines plus tard -et plusieurs fois- jusqu'à ce qu'il l'apprécie. Il n'y a aucune raison qu'un bébé refuse très longtemps un aliment. A cet âge, il ne fait pas de caprice parce qu'il n'aime pas ! Et plus on propose un aliment, plus il a de chance d'être apprécié.

EN CAS DE TERRAIN ALLERGIQUE OU D'ATOPIE FAMILIALE :

L'âge d'introduction de certains aliments connus pour être responsables d'allergies alimentaires courantes (comme l'arachide, l'oeuf, le poisson...) est controversée lorsque le bébé présente un terrain allergique.

Mais les experts s'accordent actuellement tous pour dire qu'il n'y a pas lieu de retarder l'introduction des aliments à risque chez ces enfants là, ni chez les autres.

Lorsqu'une allergie alimentaire est avérée, l'aliment incriminé ne doit plus être consommé. Une prise en charge médicale et un bilan est alors nécessaire.  

Auteur : Dr Eve Balzamo Mise à jour :  juin 2012   

Découvrez toutes nos fiches santé - pédiatrie rédigées par notre pédiatre en cliquant ici

Recommandations ESPGHAN 2008
Recommandations OMS http://www.who.int/topics/breastfeeding/fr/
« Six months of exclusive breast feeding : how good is the evidence ? »
Fewtrell M., Wilson D.C. Booth I., Lucas A. BMJ, 2011 ; 342 : c5955 -
Controverse n°1 : Faut-il diversifier différemment les nourrissons à risque d'atopie?
Nutrition & Pédiatrie, Sept 2012, vol 5

Docteur Eve Balzamo Publié le 3 juin 2012 Par Docteur Eve Balzamo
Retour en haut