La réforme du congé parental, l'indignation du Mouvement Mondial des Mères de France

La réforme du congé parental inscrite comme un des projets de loi pour l’égalité hommes-femmes sera adoptée le 1er juillet 2014. Ce projet de loi a pour but d’inciter les femmes à la reprise du travail et faciliter leurs réinsertion dans le marché du travail ainsi que de favoriser le partage des responsabilités parentales.

Img

  •  Pour les parents d’un premier enfant, le congé parental de 6 mois est complété d’une période supplémentaire de 6 mois pour le second parent
  • Pour les parents de deux enfants, le père devra pendre 6 mois de congé parental sur les 3 ans

Aujourd’hui près de 600 000 familles choisissent le congé parental, l’Etat s’est fixé comme objectif d’atteindre 100 000 pères d’ici 2017 contre 18 000 à ce jour. En parallèle, l’Etat annonce la création de 275 000 solutions de garde dont 100 000 places en crèche.

De nombreuses organisations dont Le Mouvement Mondial des Mères de France s’insurge contre ce projet de loi. D'après l’organisation les familles les plus modestes seront les plus touchées par cette réforme si elles ne trouvent pas de solutions de garde. Dans certaines familles, le métier du père ne leur permet pas de prendre un congé parental notamment chez les artisans. Par conséquent, les mères qui ne trouveront pas de solutions de garde seront obligées de rester chez elles à garder leurs enfants sans allocations.

Obtenir une solution de garde d’enfants est le nerf de la guerre pour les familles et l’annonce de la création parallèle de 100 000 places en crèches.

Le MMM dénonce donc la réforme du projet de loi l'estimant comme discriminante pour les familles les plus modestes.

Le MMM aurait souhaité la création d'un « amendement visant à permettre aux parents dont le conjoint est dans l’impossibilité objective de recourir au congé parental et sous la condition expresse de n’avoir ni place en crèche ni place à l’école de pouvoir bénéficier de l’allocation de congé parental jusqu’au terme de celui-ci. »

La rédaction d'AvisdeMamans Publié le 18 juin 2014 Par La rédaction d'AvisdeMamans
Retour en haut