La vaccination contre l'hépatite B

1
Qu''est-ce que l''hépatite B ?

L''hépatite B est une infection virale du foie qui peut évoluer vers une cirrhose ou un cancer du foie.

 

Pourquoi ce vaccin est-il recommandé ?

Le vaccin permet de protéger les individus contre le virus de l''hépatite B.

Il permet d''éviter les infections aiguës graves ainsi que l''évolution vers l''infection chronique.

Il protège ainsi des cirrhoses et des cancers du foie liés au virus de l''hépatite B.

La vaccination est d''autant plus importante que de nombreuses personnes atteintes par le virus de l''hépatite B sont asymptomatiques et ne savent pas qu'elles sont infectées.

 

Qui doit être vacciné ?

Le vaccin contre l''hépatite B est recommandé par l''OMS chez tous les nourrissons, avec un rattrapage pour tous les enfants de moins de 15 ans non antérieurement vaccinés.

Il est obligatoire pour certains professionnels de santé.

Il est également recommandé pour toutes les personnes partageant le foyer de personnes infectées par le virus de l''hépatite B, pour toutes les personnes ayant besoin de transfusions sanguines ou de greffes d'organes,  pour les personnes exposées à une contamination par voie veineuse ou sexuelle (consommation de drogues injectables, partenaires multiples) et pour les voyageurs séjournant dans les pays ou l'hépatite B est très fréquente.

 

A quel âge le vaccin est-il conseillé ? Faut-il faire des rappels ?

La vaccination contre l'hépatite B est recommandée à l''aide du vaccin hexavalent (Infanrix Hexa®), administré  selon le calendrier vaccinal, à l''âge de 2 mois, avec un rappel à l''âge de 4 mois et un autre rappel à l''âge de 11 mois.

Lorsque les parents choisissent de différer la vaccination contre l''hépatite B, le vaccin peut être administré de manière séparée chez le nourrisson ou le jeune enfant, selon un schéma en 3 doses, en respectant au moins 1 mois d''intervalle entre la première et la deuxième dose et au moins un intervalle de 6 mois entre la deuxième et la troisième dose.

Les adolescents âgés entre 11 et 15 ans peuvent recevoir un schéma simplifié en 2 injections séparées de 6 mois.

Lorsque la maman du bébé à naitre est infectée ou a un risque d'être porteuse du virus de l''hépatite B, la première dose de vaccin doit être injectée le plus tôt possible après la naissance, dans les 24 premières heures.

Dans certains cas particuliers, un schéma de vaccination en 4 doses est recommandé.

 

Est-ce que cette vaccination est efficace et sans risque ?

La vaccination contre l''hépatite B est efficace.

Elle permet de protéger les personnes au moins 20 ans, voire toute la vie, contre cette infection. Elle a permis de diminuer les taux d''infection chroniques de 15% à moins de 1% chez les enfants vaccinés.  

Le vaccin contre l''hépatite B est un vaccin sans risque.

En 30 ans, plus d''un milliard de doses de vaccins ont été administrées dans le monde.

Des études ont été menées après la polémique soulevant un éventuel lien de cause à effet entre l'apparition de maladies comme la sclérose en plaques et cette vaccination.

A ce jour, il n''existe aucun argument permettant d'établir un lien entre la vaccination contre l'hépatite B chez l'enfant et l''apparition d''une maladie démyélinisante.

Chez l''adulte, les données de pharmacovigilance n''ont pas pu établir non plus de lien certain entre la vaccination et l''apparition de maladies démyélinisantes, ni entre l''apparition de poussées de sclérose en plaques chez des individus déjà malades.  

Il n'y a pas de contre-indication à vacciner un enfant en cas d''antécédents familiaux de sclérose en plaques. Quelques cas de myofasciite à macrophages ont été rapportés en France après la vaccination chez l''adulte. Il s'agirait peut-etre d'une lesion provoquée par l''hydroxyde d'aluminium contenu dans le vaccin, mais cet adjuvant est utilisé depuis de nombreuses années.

 

Quels sont les effets secondaires ?

Le plus souvent, le vaccin peut provoquer une douleur, une rougeur ou un gonflement au niveau du point d''injection.

Plus rarement, il est responsable de fièvre, fatigue, douleurs (articulaires, musculaires, céphalées), diarrhée ou éruption.

 

Y-a-t-il des contre-indications ?

La vaccination est contre-indiquée chez les personnes qui présentent une allergie ou une hypersensibilité connue à l''un des composants.

Ce vaccin doit être reporté en cas dé'infection sévère. En revanche, un rhume ou une rhinopharyngite ne doit pas retarder la vaccination.

 

Il existe différents vaccins permettant la protection contre l'hépatite B :
  •  Infanrix Hexa ® (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, hépatite B et haemophilius)
  • Engerix B 10 ® , Engerix B20 ® Genhevac 20 ®, HBVaxPro® 5 ou 10 ((hépatite B)
  • Twinrix ® enfant et adulte (hépatite B, hépatite A)
Docteur Eve Balzamo Publié le 1 mai 2013 Par Docteur Eve Balzamo
Retour en haut