INSCRIPTION

L'alimentation des 1-3 ans

1

Bébé grandit. Ses repas vont être de plus en plus élaborés et ressembler à ceux des "grands". Les biberons vont progressivement être supprimés.

Après 1 an, l'enfant peut manger de tout -ou presque !

Le petit déjeuner :

Proposez à l'enfant un biberon d'environ 200 ou 250 ml de lait 3ème âge (de croissance) ou de lait entier, puis dès que vous le sentez autonome, proposez-lui de boire dans un bol ou une tasse.

Lorsqu'il commence à mâcher, donnez-lui aussi une petite tartine, une biscotte ou un fruit. Vous pouvez également ajouter quelques céréales dans son biberon.

Le lait est encore un aliment important.

A partir d'un an, remplacez le lait 2ème âge par un lait de croissance de préférence, plus riche en fer et en acides gras essentiels que le lait entier.

La quantité de laitages (lait, yaourts, fromages...) doit être d'environ 500 ml par jour, sans dépasser 800 ml pour limiter l'excès de protéines.

Le déjeuner :

Le déjeuner comprend des légumes crus et/ou cuits, des féculents et une ration journalière de 30 grammes de protéines (soit 6 cuillères à café de viande, poisson ou oeuf cuits).

Vous pouvez également proposer un morceau de pain.

Rajoutez des matières grasses crues (huile de colza, huile d'olive, beurre...) dans les purées maison. Au dessert, donnez un laitage (fromage pasteurisé, yaourt, petit suisse...) et/ou un fruit.

Pas de régime pour bébé ! Les matières grasses sont très importantes en bas âge.

Elles permettent le développement des cellules nerveuses et préviendraient le risque d'obésité tardive lorsqu'elles sont consommées en quantité suffisante chez le nourrisson.

Le goûter :

Le goûter se compose d'une compote sans sucre ou d'un fruit cru, d'un laitage et d'un morceau de pain ou d'un biscuit.

Lorsque l'enfant grandit, le biberon doit être remplacé par un verre de lait ou un yaourt. Les confiseries et pâtisseries doivent être évitées.  

N'oubliez pas de proposer de l'eau dans un petit verre à chacun des repas.

 

Le diner :

Le repas du soir doit être consistant et ne comprend ni viande ni poisson si ceux-ci ont été consommés au déjeuner.

Vous pouvez cuisiner ou préparer les légumes sous toutes leurs formes (crudités, purées, soupes, gratins) et des féculents (pâtes, riz, semoule, pain, etc).

Au dessert, proposez un laitage (fromage, yaourtÂ…) +/- un fruit ou une compote. 

A partir d'un an, le biberon du soir peut être supprimé !

Les crudités doivent être proposées à partir de l'âge d'un an : concombre, tomate, carotte râpée, salade verte, champignon cru etc. L'enfant doit consommer des légumes au déjeuner et au diner.

Vers 18 mois ou 2 ans,parfois un peu avant, le nourrisson entre dans l'âge d'opposition.

Il va ainsi se mettre à refuser certains aliments qu'il appréciait et il va vous tenir tête. Aïe Aïe aïe ! Rassurez-vous, ses besoins alimentaires diminuent un peu à cette période.

Pour éviter les tensions, conservez 4 repas par jour, bannissez le grignotage, ne forcez pas l'enfant à manger et continuez à lui proposer régulièrement de nouveaux aliments et ceux qu'il refuse.

Après l'âge de 3 ans, débute la période de la néophobie alimentaire : l'enfant alors goûte à tout ce qui est nouveau.

Proposez donc lui le plus de choses avant cet âge et continuez régulièrement à faire goûter les aliments qu'il délaisse. Plus un aliment est proposé, plus il a de chance d'être accepté !

  • Les fritures
  • L'excès de protéines
  • Le grignotage entre les repas
  • Les sucreries, les sirops, les sodas
  • Les fromages au lait cru et les poissons, viandes, oeufs ou crustacés crus

Découvrez toutes nos fiches santé - pédiatrie rédigées par notre pédiatre en cliquant ici

Recommandations ESPGHAN 2008

Alimentation du nourrisson et de l’enfant en bas âge. Réalisation pratique A. Bocquet,

Archive de Pédiatrie, 2003

Docteur Eve Balzamo Publié le 1 décembre 2012 Par Docteur Eve Balzamo
Retour en haut