INSCRIPTION

Le calendrier vaccinal

1

Le calendrier vaccinal vient d'être modifié en avril 2013.

Avisdemamans.com vous donne les toutes nouvelles recommandations.

Il est recommandé de suivre le calendrier vaccinal mais les injections peuvent évidemment être différées.

Les délais entre deux doses d'un même vaccin (pour les rappels) doivent toujours être respectées.

 

Autour de 1 MOIS : le BCG pour les enfants à risque

Le vaccin contre la tuberculose est conseillé chez les bébés habitant en île de France et Guyane ou risquant de séjourner régulièrement en Afrique, Europe Centrale et de l'Est, Amérique du Sud et Centrale, Portugal, Asie ou Moyen Orient.

 

A 2 MOIS : Infanrix Hexa ® et Prevenar 13 ® (+/- vaccin contre la gastro-entérite)

A l'âge de deux mois, il est recommandé d'administrer la première dose du vaccin hexavalent, l'Infanrix Hexa®, qui immunise contre la diphtérie, le tétanos, la polyomyélite, la coqueluche, l'haemophilius et l'hépatite B.

Bien que seul le DTPolio soit obligatoire, il est indispensable de protéger le bébé contre la coqueluche et l'haemophilius dès son plus jeune âge.

La combinaison avec l'l'hépatite B est très bien tolérée et permet d'éviter des injections ultérieures.

Il existe des vaccins pentavalents qui ne contiennent pas la valence contre l'hépatite B. Ce sont : Infanrix Quinta®, Pentavac® et Pentacoq® Le Prevenar 13® protège contre les infections invasives à pneumocoques comme les méningites.

Le vaccin contre la gastro-entérite peut être proposé.

Il n'est pas recommandé de manière systématique à tous les nourrissons mais peut-être conseillé par le médecin.

La prévention de la gastro-entérite doit reposer principalement sur une bonne hygiène des mains et l'utilisation de solutés de réhydratation en cas de diarrhées.

 

A 3 MOIS

Il n'y a plus de rappel d'Infanrix Quinta ® (ou Pentavac ® ou Pentacoq ®).

En effet, les études scientifiques ont montré que le bébé pouvait être immunisé de manière efficace avec seulement 2 injections de vaccin hexavalent (ou pentavalent) au lieu de 3.

Ceci permet une diminution des douleurs liées aux injections, une diminution des effets indésirables et une diminution des coûts tout en conservant une très bonne protection du bébé. On peut encore proposer le vaccin contre la gastro-entérite ou faire son premier rappel.

 

A 4 MOIS : Infanrix Hexa® et Prevenar13® (+/- vaccin contre la gastro-entérite)

C'est le deuxième rappel. C'est encore l'âge du vaccin contre la gastro-entérite ou de son rappel.

 

A 11 MOIS : Rappel du Prevenar 13® et de l'Infanrix Hexa®

Les rappels ont été avancés. Ils étaient antérieurement proposés à l'âge de 16 mois.

 

A 1 AN : Priorix ® (ou MMR VaxPRO®) et vaccin contre la méningite C (Menjugate Kit® et Meningitec®)

Le vaccin contre la rougeole-oreillons-rubéole (Priorix® ;ROR®) est maintenant conseillé à l'âge d'un an pour tous les nourrissons, qu'ils soient en collectivité ou non.

En effet, devant la recrudescence de sérieuses épidémies de rougeole au cours de ces dernières années, l'avance de la vaccination à l'âge de 9 mois avait été préconisée pour tous les enfants en collectivité; grâce à une vaccination active et efficace, l'épidémie a aujourd'hui reculée et il alors préférable d'attendre l'âge d'un an pour vacciner les nourrissons, l'immunisation étant meilleure à cet âge que lorsqu'ils sont trop jeunes.

Il existe un vaccin contre la rougeole seule, le Rouvax®.

Le vaccin contre la méningite C est proposé à tous les nourrissons à partir de l'âge d'1 an, avec un rattrapage jusqu'à 24 ans.

 

A 16 MOIS : Deuxième dose du vaccin contre la Rougeole-oreillons-rubéole.

Ouf, c'est fini ! Mais bébé est protégé !

Le prochain rappel sera vers l'âge de 6 ans, avec le vaccin contre la diphtérie-tétanos-poliomyélite-coqueluche.

Dans certains cas (maladies chroniques, voyageurs, régions endémiques pour certaines maladies...), d'autres vaccins peuvent être proposés mais ils ne font pas partie du calendrier vaccinal classique français.

 

  • Tableau d'après Infovac, avril 2013 :
Tableau

Vaccins, BEH 2013

Infovac, avril 2013 

Docteur Eve Balzamo Publié le 1 avril 2013 Par Docteur Eve Balzamo
Retour en haut