Le grand test des soins Uriage

Le Nain est une petite personne délicate qui aime encore assez prendre soin de lui. Les deux mains dans ma crème de jour qui coûte un peu trop cher pour lui, il se fait plaisir et se tartine le nez, les bras et le dessous des pieds (pratique).

Pour satisfaire cette petite personne très soigneuse (hum) je me plie à ses exigences et lui achète des produits de beauté spécial peau de nain. Surtout que, maman de quatre nains, j’en ai du nain soigneux à contenter. 

Image 1

Du lait de toilette pour nettoyer les petits becs chocolatés le matin, du liniment pour les petites fesses de la dernière, du gel corps et cheveux pour savonner à la chaîne la marmaille qui barbote dans une eau tiédasse, des crèmes et de l’eau à brumatiser, mes nains ont parfois plus de soins dans la journée que ma petite personne. 

Image 2

C’est dire si j’étais ravie de recevoir ce petit (très joli) coffret de la marque Uriage. Uriage est pour moi une marque de qualité, efficace et que j’utilise pas mal pour ma propre personne, surtout quand il s’agit de soins spécifiques (hydratation forte ou nettoyage en douceur, souci de peaux – rougeurs et compagnie).

image 3

Côté nains, j’essaie de privilégier au quotidien des produits de ce type, sans parfum, sans allergènes majeurs car les nains, bien que résistants à pas mal d’intempéries, ont souvent quelques rougeurs si le produit est trop parfumé, trop coloré, trop pas-naturello-nains.

Bref, pour la toilette et le change, j’utilise soit du bio, soit des produits de parapharmacie. Côté finances, ce n’est évidemment pas le même budget qu’un produit acheté en grande surface mais, en économisant sur les crèmes pour traiter les rougeurs, finalement je m’y retrouve. 

Bref, passons aux travaux pratiques et découvrons ensemble les différents produits testés par chacun des nains de ma maisonnée.

Le liniment oléothermal 

Un peu comme son ami, le classique liniment, ce dernier est un genre de lait de toilette un peu épais et un peu gras utilisé pour nettoyer les fesses de bébé tout en douceur.

L’intérêt du liniment est surtout de laisser sur la peau un voile protecteur un peu gras qui, au quotidien, fait une barrière et permet d’éviter les rougeurs et les irritations du siège.

Utilisatrice au quotidien du liniment (surtout pour les urines car pour les selles je nettoie à l’eau et au gel moussant) je suis très satisfaite de ce dernier.

image liniment

Il diffère du classique liniment à l’huile d’olive par son odeur déjà (ce qui n’est pas pour me déplaire car j’avoue que parfois, l’odeur d’huile d’olive peut être un peu désagréable) et dans sa consistance puisque ce liniment est un peu plus liquide et moins épais que son confrère jaune.

Il est donc blanc (c’est la troisième différence) et s’applique tout à fait normalement à l’aide d’un coton (lavable ou non).

Mon seul regret concerne le packaging (mais c’est souvent le cas avec le liniment, on peine à trouver un contenant efficace qui nous permette d’aller au bout du tube/de la bouteille).

J’aurais imaginé un flacon pompe pour mieux doser et éviter de noyer parfois le coton sous le liniment. Surtout en début de pot.

Côté résultats, on est exactement sur la même efficacité que le liniment classique concernant le nettoyage, en revanche, force est de constater que ce liniment est un peu moins gras et qu’il faut peut être, en cas de petites rougeurs, ne pas s’en contenter et appliquer une crème pour le change.

Etant dotée d’un modèle à fesses rouges (pour Nano), j’applique de toute façon en quasi systématique de la crème pour le change histoire de protéger des frottements couchesques. 

Crème pour le change

Ça tombe bien puisque le second produit est cette crème pour le change.

Encore une fois, blanche, sans parfum, elle s’étale parfaitement (et se nettoie également parfaitement sur les mains des parents – ceci est très important).

Très légère et très fluide elle protège très bien au quotidien des rougeurs et des petites inflammations.

Evidemment, lors d’érythèmes plus important, je préfère sécher avec une lotion asséchante et mettre une crème bien plus grasse (type Bépanthen ou pâte à l’eau de compétition). 

Image 5

Mais pour le moment, je n’utilise qu’elle et le fait qu’elle n’ait pas d’odeur est un plus pour moi.

Autre petit plus : la consistance du tube qui n’est pas en dur, ce qui fait que Nano peut le mâchouiller quand elle joue sur la table à langer) et qu’il ne risque pas de se fendre sur le bout (déjà vécu dans un sac à langer).

Un sans faute pour cette crème que j’applique au quotidien et que je trouve vraiment efficace sur des fesses qui ont tendance à rougir rapidement. 

Crème lavante

Pour la toilette intime en cas de selles et le bain j’utilise un gel moussant spécial bébé.

Ici, le gel moussant corps et cheveux a été utilisé par les quatre nains et, évidemment, aucun reproche à faire au produit si ce n’est son packaging (again) peu pratique. 

Creme lavante

En effet, les grands ne peuvent pas se servir seul (sans risquer de mettre le tube entier dans le bain) et lorsque je baigne Nano j’aime également ne pas avoir à ouvrir le tube, me servir du gel moussant, le refermer, etc…

Et encore elle tient assise dans le bain…pour un nourrisson, c’est peu pratique j’avoue ce type de tube et je leur préfère véritablement les flacons pompes qui délivrent la dose exacte et qui, surtout permettent à l’adulte d’utiliser une seule main (et pas la bouche pour ouvrir le flacon et avaler une bouchée savonnée) tandis que l’autre tient le nain gigotant.

A part ce souci de tube, le produit est impeccable, se rince très bien et ne laisse pas d’odeur (ce qui tombe très bien car je crème ensuite mes nains avec une crème qui sent le bébé ou avec une huile de massage pour les jours de fête.

Côté cheveux, c’est pareil, le gel mousse mais se rince rapidement (essentiel quand on a des putois du lavage de cheveux – clin d’œil à ma fille).

Eau nettoyante

L’eau nettoyante est un produit que j’utilise de manière quotidienne, soit pour un petit lavage de fesses rapide (pas le temps de gant de toiletter avec eau et savon) soit pour faire les visages des aînés le matin et le midi avant de retourner à l’école. 

eau nettoyante

Encore une fois, rien à redire sur le produit, le flacon est grand (tout comme le liniment) et permet une longue utilisation et le produit ne dégage aucun parfum et ne fait pas la peau sèche (ou qui tire).

Ne pique pas les yeux et surtout, dirait Grand Nain, ne rentre pas dans les yeux comme ce fichu lait de toilette qui fait « qu’après on voit tout trouble ». 

Bref, aucun souci SAUF (j’abuse hein ?) encore une fois le fait que le flacon ne puisse pas être utilisé par des enfants ou en tout cas d’une seule main pour l’adulte.

Personnellement je pose mes flacons sur le côté de ma table à langer ou près du lavabo proche de moi et ça me gonfle un peu de devoir ouvrir et refermer les tubes/bouteilles dont je me sers huit à dix fois par jour (si si).

 

Du coup, voilà, il faut le dire : les produits sont super chouettes, très efficaces et leur réputation côté qualité n’est plus à faire.

Je les utilise moi-même parce que je sais que je m’évite ainsi tout souci cutané ou toute réaction allergico-boulet.

MAIS, vraiment, il faut repenser les moyens de délivrer les produits (résolution 2014 ?).

Le brumisateur

Je terminerai avec le seul produit uriage bébé que mes nains n’utilisent pas : le brumisateur.

Alors ce n’est pas tout à fait vrai, ils l’utilisent en été parce que je ne prends que des petits formats et qu’Uriage a le format idéal pour les vacances.

Glissé dans le sac à langer, il nettoie les tétines et humidifie les visages des parents et des enfants sur les routes de vacances.

Mais, puisque nous sommes en hiver, les nains n’en ont pas besoin et c’est donc ma petite personne qui l’utilise.

Alors chères mamans, profitez-en parce qu’on n’a rien fait de mieux que ce brumisateur pour terminer de se démaquiller/se laver la tronche le soir.

Un gel nettoyant ou un lait démaquillant (voire huile) et ensuite, une pulvérisation de cette eau d’uriage et zou, votre peau respire et devient douce comme celle de votre adorable petit nain. Enfin presque…

brumi

  • Des produits de grande qualité dont la réputation n’est plus à faire. Utiliser ces produits c’est la garantie d’avoir des peaux sans rougeurs, boutons ou démangaisons en cas de peaux fragiles et sensibles.
  • Des produits sans parfum, sans couleur, et qui sont efficaces.
  • Un packaging à revoir selon une maman de quatre nains qui veut gagner du temps et de la place pour être encore plus efficace.
  • Un prix un peu au dessus de ce qu’on trouve évidemment en supermarché mais je pense qu’on ne peut décemment pas mettre ces produits sur le même niveau. Je dirais donc que les prix sont tout à fait corrects compte tenu de leur durée d’utilisation (3 semaines/1mois environ) et de leur qualité irréprochable.

Marie Perarnau Publié le 10 janvier 2014 Par Marie Perarnau
Retour en haut