INSCRIPTION

Le mystère de la salle de bain jaune – Test produit

Tout était calme autour de moi…Je changeais les draps de mon lit en essayant péniblement de mettre le petit coin de la couette dans l’autre petit coin de la housse de couette…

J’y suis enfin arrivée quand j’entends…RIEN, mais alors rien de rien…

Et c’est toujours très anormal quand on entend rien dans une maison truffée de moins d’1,20m. Soudain, je me suis souvenue que j’avais lancé un  "Dans 5 min tout le monde au bain…" forcément, ça attire toujours du monde dans la salle jaune (comprendre la salle de bain). Je pars vérifier pourquoi il ne se passe rien.

Je tente désespérément de sortir ma main de la housse de couette en positionnant le petit coin dans l’autre petit coin, mais dans la précipitation, tout s’échappe.

Et là, je me dirige dans la salle de bain : VIDE avec cela dit, comme seul indice une merveilleuse odeur…

Etrange, d’ordinaire à cette heure là, nous tablons plutôt dans l’acre et la chaussette peu ragoutante… Je me retourne et la HORREUR – STUPEUR… Je tombe nez à nez avec une vision ectoplasmique.

Ahhhh... Que s’est-il passé?

Le retour des X-men via les joints du carrelage ? Non, tout simplement un individu avait testé la Crème Lavante sans savon d’Uriage ! Il faut dire que le pousse-pousse est tellement bien enclenché, qu’au bout de quelques minutes d’impatience, l’individu a vraisemblablement préféré dévisser la bouteille. Ce qui, de prime abord paraît être un vrai "jeu d’enfant" (ahahahah – avis aux marketeux du packaging – encore des qui n’ont pas d’enfants ou qui ont des étagères à 1,30m)… Car oui, cette magnifique bouteille trônait comme les autres au bord de la baignoire.

Soudain, j’entends « choiiung choiing  » sur le carrelage.

L’individu revient sur les lieux du méfaits – attiré par l’odeur sirupeuse ou par les grognements qui sortent de ma bouche de façon incontrôlable. Je le reconnais immédiatement, même s’il est masqué,  ses empreintes éparpillées le trahissent (il chausse du 23 !)

Ensuite, quand il a fallu ramasser, j’ai pu apprécier toujours cette odeur envoutante qui était inversement proportionnelle à la facilité que j’ai eu à nettoyer. Car cette fameuse crème lavante sans savon contient 1/3 de lait hydratant enrichi. De vous à moi, c’est à se demander si il n’y a pas du concentré sucré… Car c’est très très pâteux et compact. Plus tu ramasses, plus il y a à ramasser.

Intérieurement, je me voyais déjà rincer des heures les petits corps des malfaisants.

Au bout de 10 bonnes minutes de frottements portugais sur mon carrelage ( l’instinct originel revient toujours !), la mousse disparue, je retrouvais mon carrelage jaune et l’individu une éponge à la main : TROP TARD mais TELLEMENT TROP MIGNON pour 18 mois. (l’instinct originel revient toujours bis repetita).

Hop le bain, et là, j’ai pu constater qu’effectivement ça mousse pas mal (preuve à l’appui- je rassure les associations, je n’ai pas utilisé le contenu déversé sur mon carrelage pour laver les malfrats). Ce qui veut dire aussi, qu’en ces périodes de barbe blanche, y’a moyen de bien rigoler dans la baignoire ! Car y’a de la matière pour imiter le gros bonhomme rouge. On s’est aussi un peu lâché à se faire des épaulettes à la Michael Jakcson aussi !

Silence, ça mousse !

Finalement, heureuse surprise, le rinçage est très facile – un coup de jet d’eau et tout a disparu. Quant à la peau des malfrats, elle est toute douce et bien évidemment sent très bon… La marque de fabrique d’Uriage. A compléter d’ailleurs par la 1ere eau et par les lingettes pour le petit cou. On adore !

Dans toutes les bonnes parapharmacies (ou pas, la mienne est pas aimable mais elle l’a quand même) : 14,50€

 

avisdemamans avis Publié le 2 décembre 2011 Par avisdemamans avis
Retour en haut