INSCRIPTION

Le vaccin contre la méningite C

1

Les méningites bactériennes à méningocoques sont des infections gravissimes pouvant conduire au décès dans plus de 10 % des cas ou être responsables de séquelles neurologiques.

Elles représentent environ la moitié des cas de méningites chez l'enfant.

Il existe plusieurs souches de méningocoques. En France, les souches prépondérantes sont les méningocoques B (60 à 65% des cas) et les méningocoques C (environ 30% des cas).  

Pour qui ce vaccin est-il recommandé ? A quel âge faut-il vacciner ?

Les infections à méningocoques C touchent principalement les nourrissons de moins de un an, les jeunes enfants et les adolescents.  

Le vaccin contre la méningite C est donc recommandé pour tous les nourrissons, avec une seule injection à l'âge de 1 an (selon le calendrier vaccinal), en même temps que la vaccination contre la rougeole-oreillons-rubéole (et en deux sites d'injections différents).

Lorsque la vaccination n'a pas été effectuée, un rattrapage est  recommandé pour tous les enfants et jeunes adultes jusqu'à l'âge de 24 ans révolus.  

Les nourrissons à risque (pathologie connue ou indication particulière) peuvent être vaccinés dès l'âge de 2 mois, selon un schéma vaccinal différent.  

 

Quels sont les vaccins disponibles ?

Il existe plusieurs vaccins permettant de protéger l''enfant contre la méningite C. 

Ils sont administrés par voie intra-musculaire. Ce sont :

  • Meningitec ®
  • Meninvact ®
  • Menjugate Kit ®
  • Neisvac ®

Il existe également des vaccins permettant de vacciner contre plusieurs souches de méningocoques, recommandés pour certaines populations à risque.

 

 Le vaccin contre la méningite C est-il efficace ?

 Les vaccins contre la méningite C sont efficaces. Ils permettent d'éviter les infections graves mais également de diminuer le portage des germes au sein de la population.  

 

 Quels sont les effets secondaires ?

Les vaccins contre la méningite C sont bien tolérés.

Ils peuvent toutefois être responsables d''effets indésirables mineurs, surtout lorsqu''ils sont administrés en même temps qu'un autre vaccin.  

Les réactions les plus courantes sont :

  • irritabilité,
  • rougeur et gonflement douloureux au point d'injection,
  • fièvre,
  • maux de tête,
  • sensation de malaise.

Quelques effets indésirables plus importants ont été rapportés, mais de manière très exceptionnelle (vomissements, vertiges, convulsions, éruption cutanée, allergie..)

 

Quelles sont les contre-indications ?

Le vaccin est contre-indiqué en cas d'hypersensibilité ou d'allergie connue à l'un des composant.   Il doit être reporté en cas d'infection fébrile sévère.   

https://www.mesvaccins.net/textes/BEH_14_15_2013_Recommandations_vaccinales.pdf
http://www.inpes.sante.fr/10000/themes/vaccination/guide_2008/pdf/GV2008_P2_InfInvMen.pdf

Actualisation de l’épidémiologie des méningites bactériennes de l’enfant en France, Corinne Levy, France de La Rocque, Robert Cohen, ACTIV/GPIP, 2008 

Docteur Eve Balzamo Publié le 1 mai 2013 Par Docteur Eve Balzamo
Retour en haut