Le vaccin contre la tuberculose : le BCG

1

 

La tuberculose est une maladie très grave qui sévit principalement dans les pays en développement. C'est la deuxième cause de mortalité dans le monde.

Même si son incidence est aujourd'hui très faible dans la plupart des régions de France, on compte tout de même de nombreux cas chaque année en Ile de France.

La vaccination par le BCG reste recommandée pour certains enfants.

 

Pourquoi le BCG n'est-il plus obligatoire ?

Il y a quelques années encore, le BCG était obligatoire partout en France avant l'entrée en collectivité.

Mais devant l'incidence faible de la maladie dans la plupart des régions, les autorités sanitaires ont, en juillet 2007, suspendu cette obligation de vaccination pour tous les enfants et l'ont remplacée par une recommandation forte de vacciner les enfants ayant un risque d'être exposés au germe.

 

Qui doit être vacciné contre la tuberculose ?

La vaccination contre la tuberculose s'adresse :

  • À tous les enfants résidant en Ile-de-France (et en Guyane ou Mayotte),

  • À tous les enfants nés ou ayant un parent né dans un pays où l'incidence de la tuberculose est élevée, ou devant y séjourner plus d'un mois (Afrique, Asie, Amérique centrale et du Sud, Proche et Moyen-Orient, Europe centrale et de l'Est -Russie, ex-URSS, Bulgarie, Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Pologne, Roumanie- et Portugal ), et à ceux étant en contact avec des personnes séjournant régulièrement dans ces pays,

  • En cas d'antécédent de tuberculose dans la famille,

  • À tous les enfants dont les parents souhaitent la vaccination,

  • À tous les professionnels du secteur social et de la santé.

  • Le médecin peut également être amené à recommander le BCG dans d'autres situations s'il juge qu'il existe un risque.

 

A quel âge doit-on faire vacciner l'enfant ?

La vaccination contre la tuberculose peut être réalisée dès la naissance.

En France, lorsqu'il existe une recommandation vaccinale, le vaccin est habituellement administré autour de l'âge de 1 mois.

Il peut cependant être réalisé à tout âge.

La technique d'injection étant assez délicate (l'aiguille doit à peine entrer dans l'épaisseur de la peau), il est souvent plus facile de vacciner les nouveaux-nés que les enfants plus grands qui risquent de bouger ou de se débattre.

Après l'âge de 3 mois, une intradermo-réaction à la tuberculine (Tubertest ®) doit être réalisée trois jours avant la vaccination pour s'assurer que l'enfant n'a jamais été en contact avec le bacille tuberculeux.

 

Le vaccin est-il efficace ?

La vaccination permet de protéger l'enfant contre la majorité des formes graves de tuberculose (comme les méningites ou les tuberculoses généralisées).

En revanche, elle ne protège des formes pulmonaires que dans 50% des cas (mais ces formes sont répondent bien aux traitements).

L'efficacité de la vaccination diminue avec le temps.

 

Nombreux sont les parents qui craignent l'apparition d'une cicatrice et refusent le vaccin. Est-ce justifié ?

La vaccination par le BCG entraîne une réaction locale environ 4 à 6 semaines après l'injection : il s'agit d'une petite boule dure qui évolue souvent vers une petite lésion rouge ou crouteuse de moins d'un centimètre de diamètre et qui cicatrise en plusieurs semaines ou mois en laissant une petite marque plate de la couleur de la peau.

Cette réaction est normale.

Certains enfants réagissent de manière plus excessive (notamment si l'injection a été mal réalisée ou si la dose de vaccin a été trop importante) et vont avoir une lésion plus grosse, suppurative, qui laissera une cicatrice moins esthétique.

 

Que faire en cas d'apparition d'un bouton purulent au niveau du site d'injection ?

Habituellement, la cicatrisation est spontanée en quelques semaines ou mois et aucun soin n'est nécessaire.

La lésion guérit sans séquelle, laissant une simple petite cicatrice.

Si la lésion est purulente ou ulcérée, évitez tout de même les frottements et laissez sécher le bouton.

Evitez les vêtements serrés, ne couvrez pas d'un pansement, laissez sécher la lésion en tamponnant délicatement et en laissant à l'air libre après la douche ou le bain.

Vous pouvez appliquer un antiseptique une à deux fois par jour au moment où le bouton perce.

Si la lésion reste de grande taille, douloureuse ou purulente, consultez votre médecin.

 

Quels sont les autres effets secondaires ?

De temps à autres, le vaccin contre la tuberculose peut entraîner une réaction de fièvre (7 à 10 jours suivant l'injection). On note parfois un petit ganglion sous l'aisselle.

Exceptionnellement, le vaccin peut provoquer un abcès ou une dissémination du BCG, ou encore une réaction allergique.

 

Quelles sont les contre-indications à la vaccination par le BCG ?

Le BCG est contre-indiqué en cas d'allergie ou hypersensibilité à l'un de ses composants, de déficit immunitaire sévère (par maladie ou prise de médicament comme les corticoïdes ou les chimiothérapies).

En cas de fièvre ou d'affection étendue de la peau, le vaccin sera reporté.   

Docteur Eve Balzamo Publié le 1 mai 2013 Par Docteur Eve Balzamo
Retour en haut