L'eczéma

1

L'eczéma, également appelé dermatite atopique ou eczéma atopique, est fréquent chez le nourrisson de moins de 2 ans.

Il se manifeste par une sécheresse de la peau, des démangeaisons, des plaques rouges et granuleuses au moment des poussées.

 

Comment reconnaître les lésions d'eczéma ?

Les lésions d'eczéma peuvent s'observer dès l'âge de 2 ou 3 mois, parfois un peu avant.

Chez le petit nourrisson, les plaques apparaissent en général au niveau des tempes et des joues et sont symétriques.

Elles peuvent également se situer au niveau des coudes, des bras, des genoux, du ventre, du crâne.

Après l'âge de 2 ans, les lésions surviennent principalement sur les mains, les chevilles, et dans les plis de flexion (coudes, genoux, chevilles...).

Les plaques d'eczéma sont habituellement rouges, constituées de minuscules boutons et elles sont légèrement en relief.

La peau est rugueuse ou sèche. L'enfant se gratte. La peau de l'enfant souffrant de dermatite atopique est habituellement sèche, parfois rugueuse, en dehors des poussées.

Elle marque ou rougit facilement.

Chez le nourrisson, on observe très souvent une sécheresse derrière les oreilles ou des petites fissures. Les démangeaisons sont fréquentes et peuvent se traduire chez le bébé par un sommeil agité.

Lorsque l'atteinte est chronique chez l'enfant (ou l'adulte), les lésions cutanées peuvent s'épaissir : c'est la lichénification.

L'eczéma de contact est courant en cas de dermatite atopique.

De nombreux nourrissons peuvent présenter des plaques après avoir porté certaines couches, certains vêtements, ou en cas de changement de lessive, de savon...

 

A quoi est-ce dû ?

L'eczéma atopique est une maladie inflammatoire de la peau ; il existe un dysfonctionnement des cellules immunitaires de la peau, les rendant plus perméables aux agents extérieurs potentiellement agressifs.

Elle est dans la grande majorité des cas héréditaire et la plupart des enfants souffrant d'eczéma ont au moins un parent atopique.

L'atopie est une grande famille qui regroupe asthme, rhume des foins, allergie, eczéma... Les poussées d'eczéma peuvent être favorisées par :

  • la sécheresse de la peau,
  • la chaleur, l'humidité
  • le contact avec des agents irritants,
  • le stress.

Elles peuvent être également favorisées par certains allergènes alimentaires ou environnementaux. Mais on ne trouve pas toujours de facteur déclenchant.

Chez le petit nourrisson, un eczéma atopique sévère ou résistant peut être la conséquence d'une allergie aux protéines de lait de vache.

 

Quel est le traitement ?

Le traitement des poussées d'eczéma repose sur des pommades à base de cortisone, appelées dermocorticoïdes.

Les dermocorticoides doivent être appliqués une fois (ou maximum deux fois) par jour sur les plaques d'eczéma, pendant une courte durée (qui varie habituellement entre 3 et 10 jours).

Le traitement permet la régression et la disparition des lésions. Les dermocorticoides ne doivent pas être appliqués si la peau est lésée ou infectée.

Dans ce cas, la désinfection et le traitement des infections cutanées est primordial. L'infection ou impétiginisation (impétigo) des lésions d'eczéma est possible, notamment si l'enfant se gratte.

Coupez les ongles ras, désinfectez les petites blessures de la peau, consultez en cas d'apparition de lésions jaunâtres ou crouteuses sur les plaques.

Il existe plusieurs types de crème à base de cortisone, certaines étant moins dosées que d'autres. Chez l'enfant, les dermocorticoïdes d'action modérée, comme le Tridesonit ® ou Locapred ® sont souvent utilisés sur les lésions du visage, des zones génitales, des plis ou encore sur les lésions modérées du corps. Les dermocorticoïdes d'action forte, comme le Diprosone ® sont en général prescrits lorsque les lésions sont plus importantes.

 

Attention !

Il faut absolument éviter qu'un enfant souffrant d'eczéma sévère soit en contact avec le virus de l'herpès (bouton de fièvre). Il pourrait développer une infection gravissime.

 

Comment éviter l'apparition de poussées d'eczéma?

Le traitement de la dermatite atopique consiste également à prévenir les récidives inflammatoires grâce à des soins quotidiens de la peau.

  • Utilisez des crèmes émollientes tous les jours en cas d'atopie cutanée, sur tout le corps et le visage, en insistant sur les zones sèches.
  • Les émollients peuvent être appliqués plusieurs fois par jour sur les plaques d'eczéma débutantes ou sur les zones sèches ou rugueuses.
  • Préférez les douches ou les bains de courtes durée. Lavez l'enfant à l'eau tiède.
  • Evitez les bains quotidiens et baignez ou douchez l'enfant un jour sur deux ou sur trois.
  • Utilisez gels lavants sans savon, hypoallergénique, sans parfum.
  • Evitez le contact de la peau avec la laine, lavez les vêtements neufs avant de les porter, habillez de préférence l'enfant avec du coton. L'utilisation d'une lessive au savon de Marseille est préconisée, mais non indispensable.

Il est conseillé de changer de type d'émollient en cas d'apparition de rougeur, brûlure ou en cas d'exacerbation des lésions au moment de l'application de la crème.

Certains enfants peuvent en effet développer une sensibilisation et une intolérance aux composants.

L'allaitement parfaitement exclusif pendant les 3 premiers mois de vie diminue le risque d'eczéma.   

Comment prendre en charge la dermatite atopique de l’enfant, Société française de dermatologie,C. Faber, M&E – Février 2005, page 89
Conférence de Consensus 2005 

Docteur Eve Balzamo Publié le 1 juin 2013 Par Docteur Eve Balzamo
Retour en haut