INSCRIPTION

Les 6 excuses de l'homme

Là encore, vous le savez, vous le vivez au quotidien ! L’homme est très malin pour nous trouver des excuses et ne pas s’occuper de la progéniture…

J’ai donc répertorié ici, les 6 phrases les plus absolues et panneaux dans lesquels vous ne DEVEZ plus tomber !

Allez mesdames, faisons ensemble un effort collectif ! Ouvrons nos mirettes, reniflons l’odeur du pipos à plusieurs mètres! Je vous assure, nous pouvons y arriver ! Car, méfiez-vous… Même les excuses les plus ubuesques passent tant nous sommes (souvent) rongées par un sentiment de culpabilité de ne pas nous occuper (assez) de nos enfants.

1ère étape je répertorie les excuses et ensuite, nous ferons un petit exercice qui sera la 2nde étape de votre sevrage culpabilitaire (oh, après bravitude, j’ai droit au néologisme aussi).

Excuse #1 : Tu sais quoi, j’ai lu un article incroyable qui explique que l’ADN masculin n’est pas compatible avec l’odeur des couches?

Non, ce n’est pas vrai ! C’était une vanne de Patrick Bosso dans son spectacle de 1982 ! Mais c’est vrai que peu de gens l’ont vu, alors vous êtes pardonnées.

Excuses # 2 : "Ah… (rentrant du boulot)… Je suis vanné ce soir"

C’est la que vous devez immédiatement détecter l’odeur du houblon ! SI si, celui de la bière que Monsieur a bu – pendant 1 heure – avec les potos du boulot sans vous le dire !

Excuse # 3 : « Tu sais ma chérie, tu es une mère formidable »

Arggg, celle-là peut-être fatale… Car oui, elle sent bon, fait un bien fou à l’égo, gonfle le poitrail…et fait qu’automatiquement, les excès de zèle nous envahissent en laissant Monsieur tellement gentil (faux-cul) faire une sieste !

 Excuse # 4 : "Je t’envie de les avoir portés – ça doit être génial"

C’est vrai que d’un coup d’un seul, on repense à ce moment formidable de la naissance ! de la vie qui apparaît, de la chaire de notre chaire… Et on repart faire un énième puzzle ! C’est là qu’il faut se souvenir aussi des 15kg qui mettent 2 ans à disparaître, des sciatiques à répétition, des insomnies, des anémies, des vergetures, des tâches de grossesse, des 5 étages à monter avec 5 kg devant et 5 kgs de courses…

Excuse # 5 : "J’ai beaucoup moins de patience que toi"

Faux, archi faux ! On n’a pas de patience non plus… C’est juste qu’on prend un tout petit plus sur nous et qu’accessoirement on fait passer les séries TV bien après le bain (quoique ! Ca dépend des séries – hihihi)

Excuse # 6 : "J’ai appelé la baby-sitter, je t’emmène au resto vendredi"

Celle là est terrible… Souvent, elle est donnée le lundi ! Car oui, elle nous fait du bien aussi et nous rend euphorique toute la semaine ! Et l’euphorie nous transporte et nous fait accepter qu’ensuite, il mette ses pieds sur ou sous la table en regardant un match de foot pendant qu’on entame (toujours) le même puzzle, ou bien une 32 ème partie de sept familles, 6eme couche à changer…

Maintenant, je vous propose un exercice que je vous recommande instamment de refaire dès que l’occasion se présente.

  • 1/ Mettez vos deux bras l’un sous l’autre – parallèle
  • 2/ Mettez les en mouvement : le bras gauche avance vers la droite, le bras droit avance vers la gauche – en même temps
  • 3/ Lancez un "le changement c’est maintenant"

Alors? Ça ne va pas mieux ? Vous ne sentez pas que vous reprenez le pouvoir et que ces excuses n’auront plus prises sur vous !

D’ailleurs, je suis preneuse des vôtres car il faut bien l’avouer, nos moitiés sont devenues très actives dans la gestion des snorkies ! Et nous un peu moins ;-)

avisdemamans avis Publié le 30 mai 2012 Par avisdemamans avis
Retour en haut