Les complications de l'allaitement

Image 1

C’est un état congestif des seins dû à une augmentation du volume de la sécrétion lactée avec œdème interstitiel. Il survient lorsque le drainage du sein est insuffisant.

 Les signes cliniques sont :
  • douleur mammaire intense et bilatérale  
  • le sein est tendu et dur
  • état fébrile à 38°C

 

Les facteurs qui favorisent l’engorgement :
  • des tétées espacées par exemple après une nuit 
  • le stress par baisse d’ocytocine, hormone qui favorise le réflexe d’éjection du lait
  • une mauvaise succion ou insuffisante
  • l’arrêt brutal de l’allaitement

 

Le traitement :
  • mises au sein efficaces et régulières, si ce n’est trop douloureux, vous pouvez utiliser un tire-lait si bébé ne tète pas bien
  • bien laisser bébé faire une expression complète du sein (le laisser finir) avant de lui proposer l’autre sein
  • exprimer son lait aide à réduire la stase mammaire et favorise le drainage
  • massage aréolaire qui permet de déclencher le réflexe d’éjection, de baisser la tension mammaire et d’assouplir l’aréole pour faciliter sa prise par le bébé
  • le chaud par son effet vasodilatateur, facilite l’écoulement du lait (en appliquant un gant chaud ou douche chaude)
  • le froid par son effet vasoconstricteur pour calmer l’inflammation (en appliquant une poche de glace)

Le chaud et froid sont complémentaires

  • anti-inflammatoires pendant 48h

 

Homéopathie :
  • pour favoriser l’écoulement du lait : Phytolacca 9CH avant chaque tétée.
  • contre l’engorgement : Phytolacca et Lachesis 5CH, 3 granules avant chaque tétée.

 

Phytothérapie :
  • le chou vert est un anti inflammatoire naturel.

Bien laver la feuille de chou et enlever les grosses nervures. L’écraser avec un rouleau et l’appliquer sur la zone douloureuse du sein directement, garder la feuille pendant une à deux heures et réitérer si douleur.

 

A éviter en cas d’engorgement :
  • la restriction hydrique
  • le bandage des seins

Si la douleur persiste après 24 à 48h il faut consulter !

Image 2

Inflammation des vaisseaux lymphatique des seins, elle survient après :

  • un engorgement persistant
  • une stase laiteuse due à une mauvaise vidange du sein
  • infection due à une crevasse mal soignée
  • soutien-gorge mal adapté comprimant les seins

Symptômes :
  • placard sur la face externe du sein, avec trainée rosâtre vers l’aisselle
  • sein induré, rouge, chaud
  • fièvre à 39°C-40°C avec frissons
  • le lait recueilli sur une compresse est clair sans trace de pus : signe de Budin négatif (test clinique)

 

Traitement :
  • revoir les positions d’allaitement
  • mettre bébé souvent au sein pour bien drainer
  • utilisation d’un tire-lait si bébé ne tète pas bien
  • anti-inflammatoire avec évolution rapide et guérison entre 24 et 48h, si pas d’amélioration, il sera mis des antibiotiques

 

Pas de contre indication de l’allaitement.

Nécessité de consulter pour éviter la complication vers un abcès.

 

Image 3

Complication d’une lymphangite mal traitée ou négligée avec collection de pus qui se crée dans le sein.

Symptômes :
  • majoration des douleurs et fièvre élevée à 40°C
  • seins rougestendus et très douloureux
  • le lait recueilli sur une compresse contient du pus : signe de Budin positif

 

Traitement :
  • hospitalisation, incision puis drainage de l’abcès

Contre indication de l’allaitement

 

Attention devant toute fièvre dans le post-partum ne pas l’attribuer juste à un problème d’allaitement, il ne faut pas oublier les autres causes (endométrites, infection urinaire, phlébite…), il faut toujours consulter !

 

Naima Bonnet - Sage femme  - Diplômée en tabacologie et nutrition Publié le 14 avril 2015 Par Naima Bonnet - Sage femme - Diplômée en tabacologie et nutrition
Retour en haut