INSCRIPTION
Retrouvez nous également sur FacebookTwitterPinterest

LES CONSEILS ADM : qu’apportent les jeux de construction ?

C’est vrai qu’empiler des formes les unes sur les autres amuse fort nos poussins !

Pourtant les jeux de construction, mine de rien, sont riches sous diverses formes, en apprentissage :

L'habileté motrice

Pour commencer, vous confierez aux 12-18 mois des formes simples à empiler, comme les cubes, qu’ils soient en tissu, en bois, en plastique ou en carton.

 Ils vont ainsi découvrir qu’au delà de leurs intéressantes faces colorées avec motifs, ils vont devoir coordonner leurs gestes pour les empiler. D’abord un sur un, puis deux sur deux pour arriver vers 3 ans à une pyramide de 10 !! (Ils adorent en faire d’aussi grandes qu’eux !!)

S’ils n’y arrivent pas, ils vont tout détruire d’un revers de la main se rendant compte ainsi de leur pouvoir de démolition. Faire et défaire pour refaire sera un bon enseignement pour plus tard.

Dans le cas de cubes gigognes, c’est aussi à cet âge qu’ils vont s’apercevoir que c’est amusant de les emboiter les uns dans les autres de façon à n’en faire qu’un  !

Les enfants apprennent ainsi la notion de grosseur (et à les ranger, du coup..)

 

L'imagination

Ces « cubes » pourront revêtir d’autres formes : pointus, ronds, rectangulaires, en forme de croissant… comment les placer ? devant ? derrière ? sur le côté ? dessus ? dessous ?

Autant de réflexions qui amèneront les enfants à comprendre les notions spatiales.

Ils finiront par bâtir tout un univers (comme un château fort par exemple) où filles et garçons pourront ajouter des personnages, des animaux ... et apprendre ainsi à établir des scenarios, à créer des histoires et aussi à savourer le plaisir de jouer à plusieurs !

 

La patience et la réflexion

Vers 18-24 mois viendra le tour des briques de plastique avec picots pour les faire tenir ensemble !

C’est la grande découverte des premiers édifices qui vont tenir seuls !

Les petits bâtisseurs seront surpris de ne pouvoir tout détruire et là va commencer l’apprentissage de tout désemboîter pour tout reconstruire sans s’énerver et en réfléchissant quoi mettre sur quoi pour former l’édifice voulu !

Ces briques seront d’abord constituées d’un ou de deux gros picots, puis devenir plus petites avec davantage de picots pour arriver à faire des constructions complexes.

Ce qui nous amène au bien-aimé Lego (pour les 6-14 ans)  où il va falloir placer ses mini-briques dans un ordre logique en suivant la notice… sinon, tout est à recommencer !

 

La précision

Cette même tranche d’âge pourra aussi se régaler avec le Meccano où les petites pièces (de plastique ou de métal) devront être non seulement assemblées mais aussi vissées !

Ce qui fait appel à une grande précision des gestes, une patience à toute épreuve, une logique pour ranger les mini pièces et, comme pour Lego, une lecture attentive de la notice de montage.

 

Patience aussi avec les vraies briques miniatures et ciment pour édifier maison, chalet, villa, ferme et autres comme les maçons professionnels !!

Un excellent apprentissage sur comment sont construits les bâtiments et pourquoi ils tiennent aussi bien ! Là aussi précision et bonne lecture de la notice !

Le grand retour du bois dans les jeux d’enfants, nous ramènent à l’immortel Kapla : des petites pièces de bois* avec lesquelles les 4-14 ans, pourront réaliser, en utilisant patience, doigté, et précision, de magnifiques et hautes bâtisses (même rondes) en faisant tenir en équilibre ces planchettes rectangulaires toutes identiques !

*Ces planchettes sont calculées selon « le nombre d’or de l’espace » c’est-à-dire trois épaisseurs pour une largeur et cinq largeurs pour une longueur.

Doit-on aider son enfant à construire ?

 S’il vous sollicite, oui, n’hésitez pas !

Sinon, si le jeu est adapté à son âge et à son développement psychomoteur, il se débrouillera tout seul (et en sera fier !).

Publié le 08 fevrier 2018 Par Charlie Guerrier
Vous aimerez également

Retour en haut