INSCRIPTION

Les croûtes de lait

1

(ou la dermatite séborrhéique) du nourrisson   

 

Les croûtes de lait, qu'est-ce que c'est ?

Les croûtes de lait, fréquentes chez le nourrisson (notamment dans les premiers mois de vie), se reconnaissent facilement. Ce sont des plaques squameuses épaisses, blanchâtres ou jaunâtres, qui adhèrent au cuir chevelu. Elles sont le plus souvent grasses et collantes, parfois plus sèches.

Dans certains cas, les plaques s'étendent et recouvrent le crâne d'une croûte écailleuse. Elles peuvent également se localiser au niveau de la région des sourcils.

 Les croûtes de lait n'ont aucun rapport avec le lait.

Il s'agit d'une affection bénigne de la peau, appelée dermite (ou dermatite) séborrhéique.

La dermite séborrhéique touche également les enfants plus grands et les adultes .

A cet âge, elle se manifeste dans la plupart des cas par un état pelliculaire du cuir chevelu.

 

Pourquoi bébé a-t-il des croûtes de lait ?

Bien que les croûtes de lait du nourrisson soient une affection de la peau très fréquente (1 à 3%, voire 10% selon les études), la cause n'est pas complètement connue et plusieurs facteurs sont responsables de la survenue des squames.

  • D'une part, il existe très certainement un terrain génétique qui prédispose à cette dermatose,

  • D'autre part, différents facteurs peuvent s'associer pour déclencher les symptômes. On retient principalement :

      • le rôle favorisant de certaines hormones : la dermatite séborrhéique est en effet plus fréquente en période néonatale (le bébé est imprégné par les hormones de la grossesse) et chez les garçons et les hommes

      • la prolifération en quantité importante de champignons (ou levures) appelés Malassezia, normalement présents sur le cuir chevelu, qui serait à l'origine d'une réaction inflammatoire et des lésions,

      • l'excès de sébum, qui favorise la prolifération des levures,

      • et enfin, d'autres facteurs, comme le stress ou l'immuno-dépression sévère, pourraient déclencher des poussées ,chez l'adulte notamment.

Le manque d'hygiène n'est pas responsable de l'apparition de croûtes de lait chez le bébé.

 

Est-ce gênant ?

La dermatite séborrhéique, quelle que soit sa forme (croûtes de lait ou atteinte plus étendue) est une affection de la peau parfaitement bénigne.

Les croûtes de lait sont asymptomatiques. La gêne est habituellement esthétique, principalement lorsque l'atteinte est sévère.

Typiquement, les croûtes se localisent au niveau du cuir chevelu mais le nourrisson peut également présenter des lésions au niveau des sourcils, du front, du siège, ou encore dans les plis du nez, du cou, ou des aisselles.

Les formes extensives sont très rares (érythrodermie de Leiner-Moussous) et leur évolution est habituellement spontanément favorable. Les lésions ne démangent en général pas. Elles peuvent parfois être confondues avec de l'eczéma ou du psoriasis.

 

Rendez-vous en consultation

  • Si les lésions s'infectent ou deviennent inflammatoires (rouges et gonflées)
  • Si l'enfant semble gêné ou se gratte
  • Si les lésions s'étendent ailleurs que sur le cuir chevelu et les sourcils (afin d'éliminer un autre diagnostic)

 

Jusqu'à quel âge bébé peut-il en avoir ?

 Les premières croûtes de lait apparaissent en général dès la deuxième semaine de vie et disparaissent habituellement spontanément au bout de quelques mois, avant l'âge de 2 ans.

Chez certains enfants, les croûtes de lait peuvent persister plus longtemps, ou bien réapparaitre à l'adolescence ou à l'age adulte, sous une forme plus sèche, correspondant à un état pelliculaire.

 

Que faut-il faire ?

Le plus souvent, il n'y a rien à faire ! Les squames disparaissent spontanément en grandissant.

Il ne faut pas les arracher car les cheveux partent en même temps que la croûte, laissant la peau à vif.

En cas d'atteinte inesthétique, il est possible d'éliminer un certain nombre de lésions en appliquant des lotions spécifiques (vendues en pharmacie) ou en ramollissant les croûtes à l'aide d'une crème émolliente ou de l'huile d'amande douce. Les croûtes peuvent alors être retirées délicatement après le shampoing, à l'aide d'une petite brosse douce à poils de soie.

L'application d'huile d'olive n'est pas conseillée. Quant aux autres huiles végétales, aucune donnée scientifique ne permet de connaître leur efficacité et leur tolérance. Il est donc conseillé d'utiliser sur le cuir chevelu de bébé des produits hypo-allergéniques.

Par ailleurs, le nettoyage répété du cuir chevelu favorise la production de sébum (et des levures) et peut provoquer des irritations et des lésions inflammatoires. Il faut donc éviter de laver trop fréquemment les cheveux de bébé : 1 shampoing par semaine devrait être suffisant.

Dans certains cas, le pédiatre ou le médecin peut prescrire une crème antifongique (contre les champignons), plus rarement une pommade dermocorticoïde.

Le soleil améliore les symptômes. 

Dermatite séborrhéique, Ann Dermatol Venereol 2005;132:7S186-7S187
La dermite séborrhéique : du neuf en physiopathologie et en thérapeutique ! L. MACHET, CHRU Hôpital Tousseau, Tours, Pédiatrie Pratique, Fév 2008
Investigations of 
seborrheic dermatitis. Part I. The role of selected cytokines in the pathogenesis of seborrheic dermatitis. Trznadel-Grodzka E, BÅ‚aszkowski M, Rotsztejn H. Postepy Hig Med Dosw (Online). 2012 Nov

The evolving role of therapeutic shampoos for targeting symptoms of inflammatory scalp disorders. Kircik L. J Drugs Dermatol. 2010 Jan;9(1):41-8.
Safe and effective treatment of seborrheic dermatitis.Elewski BE, Cutis. 2009 Jun;83(6):333-8
Effect of olive and sunflower seed oil on the adult skin barrier: implications for neonatal skin care. Danby SG, Alenezi T, Sultan A, Lavender T, Chittock J, Brown K, Cork MJ.
 Pediatr Dermatol. 2013 Jan;30(1):42-50. doi: 10.1111/j.1525-1470.2012.01865.x. Epub 2012 Sep 20.

Docteur Eve Balzamo Publié le 1 février 2013 Par Docteur Eve Balzamo
Retour en haut