INSCRIPTION

Les fruits

1

Les fruits sont, avec les légumes, les premiers aliments à être introduits au moment de la diversification alimentaire.

Quelle joie de voir bébé prendre ses premières cuillerées de compote ! Mais à quel âge pourra t-il goûter les fraises ? Et les fruits exotiques ?  Petit guide des saveurs sucrées à faire découvrir au bébé.  

 

 

Quand et comment proposer les fruits ? 

Les fruits vont être débutés entre l'âge de 4 et 6 mois, de préférence une quinzaine de jours après que les légumes ont été introduits (car le bébé pourrait s'habituer aux saveurs douces et sucrées et refuser ensuite les légumes, aux goûts plus difficiles).

  • Proposez les fruits une fois par jour, au moment du goûter
  • Introduisez un nouveau fruit à la fois, pour vous assurez que bébé le tolère bien
  • Lorsqu'un fruit est bien accepté, il peut être mélangé à un autre, encore jamais goûté (par exemple, pomme pour la première fois, puis pomme-poire, pomme-abricot...)
  • Les premiers jours, proposez quelques cuillerées à café de compote avant le biberon ou la tétée. Essayez de les donner à la cuillère ou ajoutez-les dans le biberon de lait
  • Augmentez progressivement la quantité au fil des jours, pour arriver à 130 ou 150 grammes par jour (soit l'équivalent d'un petit pot) à l'âge de 6 mois

En début de la diversification, ne changez pas les apports lactés. Ceux-ci diminueront lorsque le bébé consommera des quantités suffisantes de fruits et légumes.  

Les premiers fruits ? 

Pour commencer, donnez un seul fruit nouveau par repas pour les premières fois. Débutez de préférence par la pomme, la poire, l'abricot, la banane, le coing et la pêche. Au début de diversification, les fruits doivent être donnés cuits.   

 

Quand peut-on donner des fraises et des fruits exotiques ? Et des fruits à coque ? 

En l'absence d'allergie connue chez le bébé ou dans la famille, tous les fruits peuvent être donnés à partir de 4-6 mois, au moment de la diversification.

Pendant longtemps, l'introduction de certains aliments a été retardée pour éviter l'apparition d'allergies alimentaires, mais l'effet a été à l'inverse.

Les sociétés européennes recommandent donc depuis 2008 une introduction des différents aliments entre 4 et 7 mois, sans aucune éviction, chez les bébés non allergiques.  

Les premières fois, les fruits doivent être consommés cuits et en petite quantité pour vérifier leur tolérance. Les fruits à coque (amande, cacahuète, noisette...) ne doivent pas être consommés entiers avant l'âge de 6 ans, car il existe un risque d'étouffement.

Ils peuvent en revanche être consommés en petite quantité et sous une autre forme (dans des gâteaux par exemple).   

 

Petit-pots, compotes ou fruits crus ? 

Les petits pots pour bébé sont garantis sans colorants, sans conservateurs ni édulcorants et sans additifs.

Leur teneur en pesticides et en nitrates est proche de zéro, qu'il s'agisse de petits pots « bio » ou non.

Le seul arôme artificiel autorisé est l'éthylvanilline. Leurs apports nutritionnels sont adaptés aux besoins des bébés.

Les compotes pour enfants (qui ne sont pas des aliments à destination des bébés) doivent être évitées. Elles sont notamment très sucrées. Vous pouvez alterner petits-pots du commerce et compote « maison ».

  • Des fruits lavés et épluchés, de préférence issus de l'agriculture biologique, frais ou surgelés. Les produits surgelés doivent être natures, non préparés et sans additifs.
  • Retirer les graines
  • Les cuire dans une casserole (avec un peu d'eau si besoin) ou dans un « cuit-vapeur », sans ajouter de sucre (ni avant, ni après la cuisson)
  • Les mixer, de manière à obtenir une purée bien lisse (entre 4 et 8 mois)
  • Vous pouvez conserver au réfrigérateur les compotes ou les petits pots entamés se pendant 48 heures, et vous pouvez congeler vos préparation de fruits cuits. Les fruits crus peuvent être proposés partir de l'âge de 6 mois. Si le bébé a un terrain allergique (mais n'a pas d'allergie avérée), il est préférable de les donner cuits pour la première prise. Choisissez-les fondants et bien mûrs (pêche, abricot, banane, poire...) Lavez et épluchez-les, et proposez-les écrasés à la fourchette ou en fines lamelles.

Les compotes de coing « constipent », tout comme la banane crue. Les abricots, cerises, melons, pastèques, oranges, prunes... accélèrent au contraire le transit. 

 

Découvrez toutes nos fiches santé - pédiatrie rédigées par notre pédiatre en cliquant ici

Docteur Eve Balzamo Publié le 2 septembre 2012 Par Docteur Eve Balzamo
Retour en haut