INSCRIPTION

Les molluscums

1
Les molluscums, qu'est ce-que c'est ?

Les molluscums contagiosum sont des petites lésions bénignes de la peau.

Elles sont d'origine virale (comme les verrues), provoquées par des Pox virus.

Les molluscums sont très fréquents chez les jeunes enfants car leur système immunitaire est encore immature et n'arrive pas à neutraliser ces virus.

 

Comment les reconnaître ?

Les molluscums sont faciles à reconnaître :

  • Ils se développent dans la grande majorité des cas chez le jeune enfant.
  • On les observe principalement au niveau des aisselles, du visage, du tronc, des bras... et ils se propagent dans la même région du corps.
  • Ce sont des petits boutons de quelques millimètres de diamètre (1 à 5 mm en général), habituellement de couleur chair, qui ressemblent à une petite perle. On peut voir une très discrète strie (ou ridule) au centre.
  • Ils sont en général de toute petite taille en début d'évolution. Puis ils grossissent et prennent l'aspect d'une petite perle blanche ou rose. Ils peuvent garder le même aspect pendant plusieurs semaines.
  • A la fin de l'évolution, ils éclatent et disparaissent sans cicatrices. Les saignements sont possibles.
  • Habituellement, les lésions ne grattent pas. Les démangeaisons peuvent s'observer chez les enfants présentant un eczéma sous-jacent.

 

Est-ce grave ?

Les molluscums sont des lésions parfaitement bénignes. Elles sont sans risque et ne signifient pas que l'enfant atteint est plus fragile qu'un autre.

 

Comment attrape-t-on des molluscums ?

Les molluscums sont provoqués par des virus et sont contagieux.

Ils peuvent se transmettre par contact direct (jeux, bagarres...) ou par l'intermédiaire de serviettes ou gants de toilette.

La contamination intra-familiale est souvent décrite.

La transmission par les bains en piscine est discutée.

L'incubation du virus dure entre 15 jours et 6 mois. Les enfants souffrant d'eczéma ou de dermatite atopique ont plus de risque d'être contaminés et l'auto-propagation des lésions est souvent plus importante.

En effet, leur barrière cutanée est fragilisée (par dysfonction des cellules immunitaires de la peau), ce qui facilite l'entrée et la propagation des virus.

Le grattage favorise également la dissémination des virus. L'immuno-dépression est également un facteur favorisant la survenue des molluscums, quel que soit l'âge. Mais heureusement, tous les enfants ne développent pas de molluscums en cas de contact !

 

Pourquoi les lésions se propagent-elles ?

La propagation des lésions se fait par auto inoculation. C'est un phénomène classique.

La dissémination des molluscums est favorisée par le grattage, lorsque l'enfant touche ses lésions puis une autre partie de son corps, et par le contact direct (on voit souvent des molluscums apparaître de façon symétrique sur le corps, au niveau des aisselles par exemple).

 

Comment éviter la contamination ?

La transmission d'un enfant a un autre est possible, mais les molluscums sont sont surtout auto-contagieux (c'est à dire que l'enfant va en avoir de plus en plus).

La prévention consiste à ne pas utiliser les serviettes de toilette, gants ou vêtements ayant été en contact avec une personne atteinte.

Il est également conseillé de ne pas baigner les enfants dans la dans la même baignoire lorsque l'un d'entre eux présente des molluscums.

En cas d'atopie, la prévention repose sur l'utilisation de soins émollients et hydratants de manière régulière afin de préserver l'épiderme.

Enfin, en cas d'apparition de lésions, veillez à empêcher l'enfant de toucher ou gratter les molluscums pour éviter l'auto-propagation. Lorsque les lésions siègent sur le corps et sont peu nombreuses, vous pouvez les couvrir d'un pansement.

 

Quels sont les traitements ? Comment les faire disparaître ?

Comme il s'agit de lésions parfaitement bénignes, l'abstention thérapeutique est souvent de règle.

Il faut tout de même essayer de limiter l'auto-propagation en empêchant l'enfant de gratter les lésions et en lavant régulièrement gants, pyjamas et serviettes de toilette.

Si les molluscums sont peu nombreux, recouvrez-les par un pansement (sauf sur le visage). Dans la grande majorité des cas, les lésions disparaissent spontanément en 6 à 12 mois. Lorsque les lésions sont trop inesthétiques ou qu'elles persistent trop longtemps ou se propagent intensément, des traitements peuvent être envisagés.

  • Il existe de traitements locaux permettant d'assécher les molluscums et de les faire disparaître plus vite, disponibles en pharmacie sans ordonnance
  • L'homéopathie peut être essayée sans risque. Lisez bien les notices en revanche si vous voulez essayer la phytothérapie.
  • Il est également possible de procéder à 'l'ablation des molluscums afin de diminuer la dissémination des lésions. Les dermatologues proposent souvent un retrait à la curette, après application d'une pommade anesthésiante, ou de temps en autre ils peuvent préconiser de brûler les lésions par cryothérapie.

 

Afin d'éviter la dissémination et les surinfections de la peau, il est conseillé de ne pas manipuler soi-même les molluscums.

Quel que soit le traitement, les récidives sont possibles (et fréquentes) pendant une période limitée dans le temps (le virus peut à nouveau entrer dans l'organisme, ou y être resté...)

 

Combien de temps peuvent persister les molluscums ?

Habituellement, les molluscums disparaissent spontanément en quelques semaines à quelques mois. La persistance des lésions pendant une année est courante. De temps en temps, ils peuvent persister plus longtemps, jusqu'à 4 ans.   

Docteur Eve Balzamo Publié le 1 juin 2013 Par Docteur Eve Balzamo
Retour en haut