Les nausées de grossesse : des astuces pour les atténuer

Les trois premiers mois, à moins que vous ne soyez une sacrée veinarde, il vous faudra composer avec les fameuses nausées de grossesse, sorte de mal assez désagréable qui vous donne en permanence l’impression d’être un lendemain de fête très arrosée (au mauvais vin).

Dès les premières semaines et parfois jusqu’à la fin de votre grossesse (pour les plus malchanceuses), vous aurez donc envie de vomir, parfois vous vomirez, et vous serez la majorité du temps totalement vaseuse et le cœur au bord des lèvres à chaque odeur/vision de nourriture. On parle souvent des envies étranges des femmes enceintes mais c’est surtout que, parfois, il n’y a qu’une sorte d’aliments qui peut passer pendant les premiers mois. Certaines vont manger du riz, d’autres de la pastèque, certaines des compotes à boire, bref, on essaie de limiter l’impression de nausées en mangeant ce qui nous semble pouvoir passer.

 

Image 1 - 1

Ces nausées atteignent en général un pic au deuxième mois et rendent le quotidien parfois très difficile car elles sont souvent cumulées avec une grosse fatigue (que vous peinez à gérer si ce n’est pas votre premier puisque vous avez l’aîné en charge) et un travail dans lequel on ne peut toujours pas avouer son état.

En gros, il vous faut travailler, vous occuper éventuellement d’un aîné, le tout avec une envie de vomir toutes les cinq minutes couplée à une envie de vous glisser sous une couette chaude. Difficile période à laquelle certaines échappent (veinardes bis) mais durant laquelle il est possible d’adopter quelques gestes simples pour vous faciliter un brin la vie. Avis de Mamans vous a listé ainsi quelques conseils pour vous aider à gérer vos nausées de grossesse du mieux que vous le pouvez.

Image 1
Conseil n°1 :
  • On s’écoute. 

Normalement vous allez le faire de manière automatique car les nausées sont si dérangeantes qu’elles obligent la femme enceinte à ne manger QUE ce dont elle a envie. Evidemment, on évite tout ce qui, à la base, est indigeste : fritures, plats en sauce, plats épicés, pâtisseries lourdes, etc… Toutes ces choses qui, en temps normal, nécessitent quelques heures de plus pour être digérées parfaitement, risquent de ne pas passer beaucoup de temps dans votre estomac de femme enceinte. Du coup, on évite et on se contente du basique.

Conseil n°2 :
  • Etonnamment, on essaie de ne pas rester le ventre vide.

Hé oui, lorsque l’estomac est vide, on a AUSSI envie de vomir ! Alors la femme enceinte, tel un enfant de deux ans, doit avoir sa petite collation à portée de main sous peine de devenir légèrement irascible (et nauséeuse). Une compote à boire, un carré de chocolat, un morceau de pain, peu importe mais essayez d’avoir toujours quelque chose à portée de main. Ce conseil est essentiel, surtout pour les nausées du petit matin. Gardez une compote (ou autre) sur votre table de nuit et mangez-la avant même de vous lever. Vous verrez, ça devrait mieux se passer. Encore une fois, moins facile si on a un (ou des) aîné(s).

Conseil n°3 :
  • Côté boisson, de l’eau de l’eau de l’eau !

Si on veut éviter les ballonnements et les risques accrus de nausées, on évite les boissons trop sucrées ou trop gazéifiées. On privilégie l’eau, bien fraîche pour calmer les nausées et éventuellement un peu citronnée. Si les tisanes passent, n’hésitez pas non plus, c’est un bon moyen de s’hydrater sans trop risquer les nausées.

 

Image eau
Conseil n°4 : 
  • Fractionnez !

Dans cette idée de ne pas rester le ventre vide trop longtemps, ni de surcharger l’estomac, il vous faudra fractionner vos repas. Scindez-les, personne ne vous dira rien et même si vous aurez l’impression de passer votre journée à manger, au moins vous aurez moins de nausées. Il est conseillé, par exemple, de manger le dessert une à deux heures après le repas. Ça aide véritablement à ne pas surcharger le système digestif déjà un peu malmené.

Conseil n°5 : 
  • Déléguez !

Ne vous faites pas de mal inutilement ! L’odeur du liquide vaisselle vous révulse : déléguez la vaisselle à votre cher et tendre. Vous avez des nausées après chaque repas ? Allez-vous poser un peu et déléguez le débarrassage de table. Vous vous sentez mal et vous avez pourtant les aînés à gérer ? Mettez-leur un peu la télé, personne ne vous en voudra ou déposez-les chez Mamie, ça vous détendra. Dites-vous bien que NORMALEMENT, après ces deux/trois mois difficiles, vous devriez avoir un trimestre plein d’énergie et de fougue, même si vous êtes actuellement en train de comater dans votre canapé. Du coup, merci de ne pas culpabiliser et de déléguer un maximum. Osez demander, osez-vous faire aider, vous n’aurez pas de médaille à vouloir tout accomplir. Et profitez-en pour refourguer les descentes de poubelles, les changements de couches, les cuissons de repas peu râgoutants… il faut bien que ces nausées aient quelques avantages non ?

Image 2
Conseil n°6 :
  • Reposez-vous.

Hé oui, un corps fatigué est beaucoup plus sujet aux nausées qu’un corps reposé. D’ailleurs bien souvent, le pic des nausées arrive en fin de journée. Optez, si vous le pouvez, pour une petite sieste ou, en tout cas, pour un break après le repas, même si c’est la tête entre les bras au bureau !

Conseil n°7 :
  • Tant que les « trucs » sont sans danger, tentez-les ! 

Vous allez y avoir droit aux « trucs » anti-nausées. Pour certaines, ce sont les cornichons très vinaigrés, d’autres ont opté pour les pastilles mentholées ou encore pour les morceaux de gingembre crus et congelés. Tant qu’il n’y a rien de dangereux pour vous ou pour bébé (pas de traitement médicamenteux sans avis médical) n’hésitez pas à les tenter, vous verrez bien.

Ce qui revient fréquemment :

- L’eau très fraîche, avec de la menthe ou du citron.

- La menthe sous toutes ses formes, de la pastille à la boisson en passant même par le dentifrice.

- Le citron, en jus ou pur (gloups), il aide parfois à atténuer les nausées.

- Le gingembre, cru ou cuit, il en existe même en gélule en pharmacie. Encore une fois, ça se tente !

Côté médicaments, il vous faut absolument un avis médical. Vous pouvez en revanche tenter sans crainte l’homéopathie, il existe des cocktails « nausées de grossesse » à base de mélanges de granules ainsi que les fameux granules contre le mal du transport qui peut également fonctionner pas mal chez certaines.

Il nous semble tout de même nécessaire de préciser que toutes ces petites astuces fonctionnent dans le cas de nausées légères et de vomissements n’entraînant pas de perte de poids importante. Si tel était le cas, il vous faudra impérativement en parler à votre médecin qui peut décider de vous prescrire des médicaments plus sérieux et efficaces voire de vous faire hospitaliser s’il y avait le moindre risque pour vous ou pour votre bébé. Les nausées de grossesse sont majoritairement bénignes (même si pénibles) mais malheureusement il existe des cas bien plus lourds nécessitant une intervention médicale rapide.

Image 3

Avis de Mamans vous souhaite beaucoup de courage pour ces premiers mois souvent difficiles, ceux durant lesquels on doit travailler malgré fatigue et nausées, et attend avec grand plaisir en commentaire vos petits « trucs anti-nausées » à vous, histoire d’aider les mamans qui ont l’impression de passer ces trois premiers mois entre couette et toilettes…

Merci à vous de partager !

Marie Perarnau Publié le 8 janvier 2015 Par Marie Perarnau
Retour en haut