Les otites

1

Il existe plusieurs types d'otites :

 

  • Les otites moyennes aiguës, qui correspondent à une infection de la cavité tympanique

  • Les otites externes, qui correspondent à une inflammation ou une infection du conduit auditif

  • Les otites séreuses (ou séro-muqueuses), qui correspondent à la présence de liquide séreux derrière le tympan

On emploie habituellement le terme général d'otite pour désigner les otites moyennes aigües, infections très fréquentes chez le nourrisson et le jeune enfant.

Habituellement, une otite moyenne aiguë fait suite à une rhino-pharyngite et se manifeste par :

  • une fièvre, souvent élevée,

  • un mauvais état général (bébé grognon, frissons, courbatures...),

  • des douleurs d'oreille qui se traduisent chez le nourrisson par une irritabilité, des réveils nocturnes, des insomnies.

  • Certains bébés peuvent toucher leur(s) oreille(s) de manière inhabituelle ou ne pas supporter le contact. Mais attention, un enfant qui se touche les oreilles n'a pas toujours d'otite! En général, il s'agit d'autre chose.

La douleur de l'otite est souvent plus vive en position allongée. Elle peut être absente.

  • L'otite s'accompagne en général d'un écoulement nasal et d'une toux nocturne

  • Des selles molles ou liquides et/ou des vomissements sont fréquemment associés

  • Dans certains cas, l'otite peut être perforée et on peut observer du liquide purulent couler de l'oreille : c'est une otorrhée

L'otorrhée se reconnaît assez facilement ; elle correspond à un liquide visqueux gris ou purulent, en général nauséabonde, qui coule de l'oreille. On observe souvent une tache sur le drap au niveau de la tête de l'enfant. Lorsqu'on regarde l'oreille, on voit du liquide remplir le conduit auditif.

  • Enfin, des conjonctives bactériennes peuvent être associées aux otites moyennes aiguës

Certains enfants peuvent être très peu symptomatiques en cas d'otite moyenne aiguë et n'avoir ni fièvre ni douleur.

Seul l'examen des tympans par le médecin pourra confirmer un diagnostic d'otite.

L'otite moyenne aiguë est caractérisée par une inflammation du tympan (qui est très rouge, congestif) et la présence d'un liquide derrière le tympan, qui lui donne un aspect bombé.

Au cours des rhino-pharyngites, les tympans sont très souvent congestifs.

Il s'agit d'une inflammation, le plus souvent d'origine virale, qui régresse rapidement.

A ce stade, le traitement doit être uniquement symptomatique.

En l'absence d'amélioration des symptômes, le médecin devra vérifier que l'enfant n'ait pas développé une otite moyenne aiguë.

Quelles sont les causes des otites moyennes aiguës ?

Les otites moyennes aiguës peuvent être d'origine virale ou d'origine bactérienne. L'examen à l'otoscope ne permet pas de savoir de quel type d'infection il s'agit.

Chez les nourrissons de moins de 2 ans, les otites sont dans la grande majorité des cas d'origine bactérienne.

Le pneumocoque est responsable d'environ un tiers des otites (otite en général très douloureuse)

L'Haemophilius Influenza est une autre bactérie fréquemment responsable d'otite moyenne aiguë, dans un tiers des cas aussi.

Cette bactérie provoque souvent une conjonctive associée.

Chez l'enfant de plus de 2 ans, on considère que la plupart des otites sont d'origine virale, surtout si les symptômes sont peu bruyants.

 

Comment attrape t-on une otite moyenne aiguë ?

Une otite moyenne aiguë est dans la grande majorité des cas une complication d'une rhino-pharyngite.

Lorsque l'aération de la cavité de l'oreille par la trompe d'Eustache est de mauvaise qualité, les germes peuvent stagner derrière le tympan, proliférer en milieu clos et provoquer une infection.

L'hypertrophie des végétations et/ou l'obstruction nasale favorise la survenue des otites moyennes aiguës. Beaucoup de nourrissons développent des otites au moment des poussées des prémolaires.

La vie en collectivité est un facteur favorisant d'otite, de même que la succion prolongée de la tétine.

La trompe d'Eustache est un conduit reliant les cavités de l'oreille et les fosses nasales.

Les otites moyennes aiguës de l'enfant de moins de 2 ans se traitent par antibiotiques. Les antalgiques et anti-inflammatoires stéroidiens sont en général associés au début du traitement.

Les mouchages de nez et désobstructions répétés des fosses nasales sont primordiaux.

Les traitements locaux (antalgiques ou antibiotiques) peuvent être associés en fonction du contexte clinique.

Les résistances aux antibiotiques sont courantes en cas d'otite. L'absence d'amélioration des symptômes au bout de 2 ou 3 jours ou la récidive des symptômes à l'arrêt du traitement justifie une nouvelle consultation.

UN AVIS ORL EST RECOMMANDÉ

  • en cas d'otite chez le bébé de moins de 3 mois
  • en cas d'épisodes répétés d'otite sur une très brève période ou en cas de nombreux épisodes au cours de la même année
  • en cas d'otite séreuse persistante
  • en cas de ronflements importants et permanents

Découvrez toutes nos fiches santé - pédiatrie rédigées par notre pédiatre en cliquant ici

Recommandations de bonne pratique, antibiothérapie par voie générale en pratique courant dans les infections respiratoires hautes de l'adulte et l'enfant, AFSSAPS, novembre 2011

Docteur Eve Balzamo Publié le 1 juin 2013 Par Docteur Eve Balzamo
Retour en haut