Les piqûres de guêpes

Quels sont les symptômes ?

Les guêpes vivent dans des nids suspendus sous les tuiles de toit ou dans les branches de pins. Elles sont très attirés par les odeurs de parfum ou de nourriture.

Très virulentes, elles peuvent piquer lorsqu'elles sont excitées, parfois plusieurs fois d'affilée.

A la différence des abeilles, elles ne perdent pas leur dard en piquant.

Leur piqûre provoque une vive douleur puis une réaction locale importante, à type de gonflement et rougeur de 2 ou 3 centimètres de diamètre (moins de 5 centimètres), qui reste douloureuse pendant plusieurs minutes voire plusieurs heures.

Des démangeaisons sont possibles. La lésion régresse en général en moins de 24 ou 48 heures.  

 

Est-ce grave ?

Les piqûres de guêpes peuvent être graves :

  • Si l'enfant a été piqué plus de 5 à 10 fois. Dans ce cas, la quantité de venin injecté peut provoquer une réaction toxique (maux de tête, fatigue soudaine, vomissements, perte de connaissance)
  • Si la personne a été piqué dans la bouche ou dans le cou (l'oedème peut gêner la respiration)
  • En cas d'allergie

 

Il est alors indispensable d'appeler le SAMU Les frelons sont une espèce particulière de guêpe. Leurs piqûres sont plus dangereuses que celle des guêpes car la quantité de venin injecté est plus importante et leur dard pique plus profondément.  

 

Comment reconnaître une allergie ?

Les guêpes sont, avec les abeilles, les frelons et les bourdons, les principaux hyménoptères.

Environ 1% des enfants est allergique à leur venin. L'allergie ne survient jamais après la première piqûre mais elle peut être suspectée en cas de réaction loco-régionales importante la première fois, de plus de 10 centimètres.

L'allergie se manifeste dans la demi-heure qui suit la piqûre :

  • urticaire
  • démangeaisons généralisées
  • gonflement du visage, de la langue, du cou
  • malaise, vertiges, vomissements, selles liquides
  • toux, éternuements, difficultés respiratoires

Les réactions allergiques aux piqûres de guêpes sont similaires à celles provoquées par les piqûres d'abeilles mais un peu moins fortes. L'allergie croisée entre le venin d'abeille et de guêpe est rare.

Appelez immédiatement le SAMU en cas d'allergie.

  • Ne pressez pas la blessure.
  • Inactivez le venin en approchant une source de chaleur à 1 ou 2 centimètres pendant quelques minutes (comme une cigarette incandescente). Surtout pas de glace !
  • Désinfectez.
  • Donnez du paracétamol en cas de douleur importante.
  • Appliquez pendant quelques jours une crème apaisante ou un dermocorticoide. Demandez conseil à votre pharmacien ou médecin. Il pourra également conseiller un sirop anti-histaminique.
  • Rendez-vous aux urgences ou appelez le SAMU si l'enfant a des piqures multiples, a été piqué dans la bouche ou le cou ou qu'il déclare une allergie.
  • Consultez votre médecin si l'enfant présente une réaction très importante (gonflement et rougeur de plus de 10 centimètres). Il est peut-être allergique.
  • Si l'enfant a une allergie connue, il doit toujours avoir sur lui une trousse de secours, prescrite par l'allergologue. La désensibilisation est possible.

Pour ne pas se faire piquer, on respecte quelques consignes !

  • On vérifie les aliments lorsqu'on prend le repas dehors (les guêpes adorent le sucré et la viande).
  • On ne marche pas pieds nus dans l'herbe ou au bord de la piscine.
  • On évite les parfums ou solaires parfumés et les vêtements très colorés qui les attirent.
  • On ne fait pas de gestes brusques et on apprend à l'enfant à rester calme quand une guêpe approche.
  • On se méfie et on s'éloigne des ruches et des endroits où les guêpes et frelons s'activent.

Les piqûres d’insectes. G.Dutau, P.Molkhou, C.Ponvert, P.Scheinmann Médecine et Enfance – Mai 2002, page 268

Docteur Eve Balzamo Publié le 1 juillet 2012 Par Docteur Eve Balzamo
Retour en haut