Les piqûres de méduses

1

Les piqûres de méduses

Il existe plusieurs espèces de méduses peuplant  les mers et les océans.

Elles peuvent être de taille, forme et dangerosité variables.

Heureusement la plupart des espèces sont peu venimeuses.

Leur piqûre est en revanche très douloureuse. La peau doit être rincée immédiatement avec de l'eau de mer et débarrassée des tentacules collées.  

 

Comment reconnaître une piqûre de méduse ?

La piqûre de méduse provoque une douleur vive et paralysante, comme une décharge électrique. Elle augmente pendant 30 à 40 minutes et s'accompagne de picotements.

Une boursoufflure rouge-violacée apparaît rapidement. Dans certains cas, lorsque la piqûre a été très importante, il est possible d'observer des lésions cutanées au même endroit plusieurs semaines après.  

 

Que faire en cas de piqûre ?

 

En cas de piqûre de méduse, il faut :

  • Sortir l'enfant de l'eau immédiatement
  • Le rassurer et l'empêcher de frotter la lésion (car les cellules de méduses collées peuvent encore décharger du venin lorsqu'elles éclatent)
  • Rincer abondamment avec de l'eau de mer (et non avec de l'eau douce qui peut faire éclater les cellules de méduses)
  • Décoller délicatement les tentacules restantes(avec le bord d'une carte de crédit, par exemple)
  • Inactiver le venin avec une source de chaleur (avec de l'eau de mer chaude ou en approchant une cigarette incandescente)
  • Puis désinfecter et appliquer une pommade calmante ou un dermocorticoïde faiblement dosé pendant quelques jours.

En cas de douleurs, il faut donner un antalgique.  

 

 

Pour éviter les incidents : 

  • Empêchez l'enfant de manipuler et jouer avec les méduses échouées au bord de l'eau ; elles peuvent être encore venimeuses.
  • Renseignez-vous avant de vous baigner, notamment dans les pays où les méduses peuvent être dangereuses.  

Consultez en cas de piqûres multiples, de lésions sur le visage ou en cas de manifestations d'allergie (gonflement, gêne respiratoire, malaise...) 

Découvrez toutes nos fiches santé - pédiatrie rédigées par notre pédiatre en cliquant ici

Docteur Eve Balzamo Publié le 1 septembre 2012 Par Docteur Eve Balzamo
Retour en haut