Louer ses seins : quelle riche idée…

1

Je ne sais pas si vous avez entendu parler de cet été de ce site de petites-annonces qui diffusait la proposition d’une infirmière louant ses seins 100 euros la journée, 20 euros l’heure de tétée.

« Je suis une jeune maman en pleine santé, infirmière de formation, 29 ans, et loue mes seins pour l’allaitement de nourrissons.

Je suis sur la région parisienne, me déplace. Et en une journée je propose jusqu’à une dizaine de prises pour votre bébé.

Les couples d’hommes homosexuels n’ont pas la chance de pouvoir allaiter leur bébé, or l’allaitement permet aux bébés d’être en meilleure santé. En effet le lait maternel fournit des nutriments complets.

Me contacter via le site.

Non sérieux s’abstenir. »

Je crois que ce que je préfère  dans l’annonce c’est le « Non sérieux s’abstenir »… Ah bon? Quel dommage, en même temps, avec une annonce pareille, on serait en droit de bien se marrer non ?

Du coup, j’ai trouvé plusieurs raisons pour rigoler :

1/ Louer ses seins –> non mais Allo quoi. Imaginez la scène. Ding Dong. Bonjour, c’est moi l’infirmière, je viens pour la tétée de 11h…Je suis désolée du retard, j’avais une tétée à 8h et avec les embouteillages toussa…

2/ Le prix –> 20 euros la tétée quand on voit  que la boite de lait (pour ceux qui ne veulent ou ne peuvent allaiter) coute 17 euros  pour 60 biberons de 90ml… pas très mercantile la dame…Elle n’a pas bien étudié son marché la dame…

3/ Le service après-location –> On connaît bien le fameux problème des mamans « Je ne sais pas ce qu’il prend quand j’allaite ». Mais chez nous, ce n’est pas grave car le frigo est gratuit et à dispo toute la journée… Mais là, qui te dit que ton enfant a bien pris les 90ml nécessaires à sa faim… Personne. C’est pas lui qui va dénoncer le contrat.

4/ L’absence d’état des lieux des seins. Perso, quand je loue une maison, y’a un état des lieux avant que je m’installe. Je sais exactement ce que je loue. Là, y’a rien. Je ne sais pas si y’a encore du lait quand elle arrive chez moi… et pire encore, je ne sais pas qui est cette dame. Elle a beau être infirmière… j’en connais qui ne sont pas très recommandables. (si si, ça existe)

Là, j’espère que ces quelques lignes vous ont fait rire (jaune) comme moi…

En réalité, instantanément, j’ai été choquée. C’était presque une réaction épidermique. J’ai cherché alors à comprendre pourquoi j’étais si choquée.

Finalement, je crois ce qui me navre le plus est plutôt la cible de l’annonce « les couples homosexuels »…ou comment faire du marketing contextuel et profiter d’une situation médiatique forte autour mariage homo. Bien entendu, j’en ai discuté avec des ami(e)s homos qui ont été scandalisé(e)s voire vexé(e)s qu’on les prennent ainsi pour des jambons.

Après, j’avais envie aussi de rappeler 2-3 trucs légaux à ce site de petites-annonces, qui manifestement a réussi son coup de buzz (et je contribue aussi à cela, je m’en excuse mais l’exploitation de l’ignorance me rend dingo).

En France, il est interdit de commercialiser du lait maternel. Cette annonce est donc illégale. Point barre.

En France, les lactariums sont les seuls habilités à recueillir le lait maternel DONNE/OFFERT avec bienveillance et altruisme par les mamans qui en font la démarche.

Ce recueil et la distribution qui s’en suit, sont encadrés. L’intervenant du Lactarium fait remplir un questionnaire sur les habitudes personnelles de la maman (sexualité, alcool,tabac). Un dépistage VIH, Hépatite B et C sera même demandé. Et si le lait est fourni au long cours, il faudra refaire ce dépistage. Ensuite un medecin doit aussi certifier que la maman est assez en forme pour fournir du lait maternel. Les laits sont vérifiés pour ne transmettre aucune infection.

Ce qui vraisemblablement n’a pas eu l’air d’interpeler cette infirmière. En même temps, vu tout ce qu’on se chope à l’hôpital…(2ème degré of course).

Je ne sais pas qui est derrière la diffusion de cette annonce (les lobby anti-mariage gay, le site lui-même etc…), mais ce que je sais c’est que c’est profondément ulcérant de manipuler à ce point l’opinion sur une thématique maternelle aussi sensible que l’allaitement…

Finalement, j’en serais presque à souhaiter que cette infirmière de Boulogne existe vraiment…ou que le stagiaire marketing estival de ce site ait voulu faire marrer tous ses copains à peine post-pubères en parlant de seins…

A la revoyure.

avisdemamans avis Publié le 29 août 2013 Par avisdemamans avis
Retour en haut