INSCRIPTION

Mon fils, tu seras footeux !

La rentrée c’est aussi le démarrage des activités sportives.

Si votre enfant vous tanne depuis quelques mois pour faire du foot, et que vous avez repoussé l’échéance  car vous ne vouliez pas avoir vos sacro-saints we tronqués par les "plateaux" (c’est comme ça que s’appellent les matchs des petits) : et bien maintenant, vous ne pouvez plus reculer, comme moi !

D’abord, il a fallu l’équiper : protège-tibias, grandes chaussettes, survêtement et les fameuses chaussures à crampons. Donc, direction notre magasin de sport préféré.

Quelle ne fut pas notre surprise de découvrir qu’une animation était en place pour proposer des réductions aux porteurs de produits Adidas.

Une cage de foot avec devant un panneau papier et 3 trous à l’image de 3 réductions : -10%,-15% et -20%. Tous les gamins se pressaient pour viser de leur talentueuse cheville la réduction la plus importante pour faire économiser quelques euros aux parents, voire (et c’est là que le commerce est bon) faire acheter un autre produit adidas. Ils sont forts au marketing.

Alors, Titi (nous l’appelerons ainsi pour les besoins de ce billet), s’insère dans la file sans grande conviction et surtout empreint de sa timidité qui me serre le coeur à chaque fois.

Les gamins s’activent, se chambrent et s’observent sans qu’aucun de ces gaillards d’une bonne dizaine d’années ne réussissent à placer le ballon dans la réduction… Et pourtant, y’a du Messi sur le maillot !

C’est au tour de Titi, la famille est là…

Fixé sur le pied de la graine de footballeur… Une petite panenka et hop ! L’émotion de la finale de 2006 est intacte… Il l’a mise au fond des -20% du haut de ses 6 ans !!! -20% sur les chaussures, ni son père ni moi n’en revenons… Alors notre (fausse) modestie de parents nous impose de penser à la chance, mais Titi refait le match 5 fois et 5 fois dans les -20%  ! Bon ma réduc n’est valable qu’une fois mais quelle fierté de le voir si heureux d’être adoubé par l’ensemble des footeux en herbe qui tentaient leur chance sans réussir. Je les entends encore dire  » T’as vu le petit ! »… Je crois que c’est comme ça que ça a débuté pour Lionel Messi (on peut rêver;-))

Du coup, j’en prends mon parti et j’ai compris pourquoi le foot était important pour mon Titi.

Ça lui a donné un rôle, une place, la confiance en lui. Alors tant pis, si je dois grelotter au bord du terrain pendant les entrainements ou me passer de mon ordinateur pendant quelques heures, quand je le vois sur ses crampons : ça le fait !

 

avisdemamans avis Publié le 18 septembre 2011 Par avisdemamans avis
Retour en haut