Opération escargot des éleveurs de la filière agricole : comment occuper vos enfants dans la voiture derrière un tracteur ?

Il est 15 h, il fait chaud, c’est l’été… Cadre idéal et pourtant, vous êtes coincés depuis des heures derrière un tracteur. C’est la fameuse opération escargots des éleveurs de la filière agricole (les producteurs de lait et éleveurs bovins et porcins), qui bloquent depuis des jours les routes de Caen, du Mont-Saint-Michel et du Nord-pas-de-Calais à présent, afin d’empêcher les automobilistes d’accéder aux villes.

Les enfants trouvent le temps long, c’est normal. Les esprits s’échauffent, et là, il vous vient une idée : pourquoi ne pas profiter du temps que vous avez devant vous, pour occuper intelligemment toute votre tribu ? Vous parents, pouvez donc :

Prendre une photo de votre enfant sur un tracteur

Tout le monde sera ravi et vous garderez un souvenir impérissable de ce moment, qui aurait pu être pire si vous n’aviez pas eu l’idée d’organiser cette séance « selfie avec Michel et Jéjé » !

Apprendre à votre enfant les différentes races de cochon et de vaches

 

vaches
porcs
Expliquer pourquoi on appelle ce mouvement, une opération escargot 

Une opération escargot est le fait de ralentir, voire à ne plus avancer sur des grands axes routiers, dans le but de faire entendre leurs voix de la part des personnes bloquées et de l’opinion publique, sur leur revendication. C’est donc l’effet de lenteur qui fait penser à un escargot.

  • Ce type de recours, bien qu’efficace car relayé dans tous les médias, est un délit passible d’une peine de deux ans d’emprisonnement et de 4 500€ d’amende.

Pour quelles revendications les éleveurs se battent-ils ?

Depuis dimanche, les éleveurs et producteurs agricoles français se mobilisent dans le but de dénoncer la faiblesse des prix agricoles, et rendent responsables en outre, la grande distribution, de la baisse de leurs revenus. Car, cette dernière propose des prix trop faibles aux consommateurs, selon les agriculteurs. En effet, les prix pratiqués ne permettraient pas de répondre à leurs coûts de production. C’est donc plus de 22 000 exploitants d’élevages minimum, qui seraient au bord du dépôt de bilan cet été, selon Le Parisien. C’est logique, plus les prix sont bas, plus les consommateurs vont se tourner vers l’attractivité des géants de la distribution, plutôt que vers des bouchers ou petits producteurs.

C’est ainsi qu’ils ont décidé de bloquer tous les accès au périphérique de Caen pour montrer leur mécontentement, ressenti depuis 2 ans, face à ce système qui les étouffe. En attendant, tous les acteurs de la filière se renvoient la balle. Et, ce serait beaucoup trop compliqué d’expliquer cela aux enfants… Mais, ce que l’on peut quand même affirmer, c’est que Monsieur François Hollande a prévu un  "plan d'urgence" de 600 millions d’euros en faveur de ces éleveurs très affaiblis financièrement par la baisse des prix de leurs productions. Quelle sera la réaction des éleveurs ? Quoi qu’il en soit, le blocage des routes est encore maintenu pour l’instant.

Rencontrer les agriculteurs de l’amour est dans le pré : Florent ou encore Baptiste !

Eh bien oui, c’est l’occasion pour les enfants de rencontrer leur agriculteur préféré de l’amour est dans le pré ou même la belle Karine ! De quoi, même, oublier qu’il fait très chaud, qu’on en a marre, et que l’on veut rentrer à la maison !

Marina RUBIS Publié le 22 juillet 2015 Par Marina RUBIS
Retour en haut