INSCRIPTION

Partir à la montagne avec bébé

1

Qu'il fait bon respirer le bon air de la montagne !

Mais en altitude, l'oxygène se fait plus rare, l'air est plus sec et plus froid et la pression atmosphérique plus basse. L'exposition aux rayons du soleil est également plus élevée. Peut-on emmener bébé ? Quelles précautions faut-il prendre ?

 

A quel âge peut-on partir à la montagne avec bébé? Jusqu'à quelle altitude ?

Dès la naissance, vous pouvez emmener bébé sans aucun risque jusqu'à 1200-1500 mètres.

Il est en revanche déconseillé de séjourner au-dessus de 2000 mètres avec un nourrisson de moins de 2 ans. Les séjours au-dessus de 3000 mètres sont également fortement déconseillés chez les enfants âgés de 2 à 10 ans.

En effet, l'oxygène se raréfie au fur et à mesure de l'ascension et l'organisme doit s'adapter, notamment sur le plan cardiaque et respiratoire.

Les jeunes enfants plus sensibles à la baisse de l'oxygène peuvent avoir des difficultés d'adaptation, se sentir mal ou faire des complications. Ce n'est évidemment pas le cas des bébés nés en altitude qui se sont déjà adaptés dans le ventre de leur maman !

Si vous souhaitez séjourner au dessus de 1200 mètres avec un petit nourrisson, il est conseillé de ne pas faire l'ascension de la montagne d'une seule traite pour lui permettre de s'acclimater.

Prévoyiez donc une ou plusieurs petites pauses à partir de 1200 mètres, le temps d'un repas par exemple.

Se promener ou skier pendant quelques heures à une altitude supérieure au lieu du séjour (à plus de 2000 ou 3000 mètres en fonction de l'âge) est possible si l'enfant est déjà acclimaté.

 

Que faire pour bien supporter l'altitude ?

  • Lors de l'ascension ou de la descente, il est fréquent d'avoir des douleurs au niveau des tympans ou la sensation d'avoir les oreilles bouchées. Le bébé va crier, pleurer ou se plaindre.

Afin d'éviter ces désagréments, proposez au nourrisson quelque-chose à téter ou à manger pour lui permettre de déglutir sa salive : biberon d'eau, tétine, biscuit, ou encore pause-tétee.

Proposez aux enfants plus grands de mâcher un chewing-gum ou de sucer un bonbon : cela les aidera à avaler souvent leur salive. Apprenez-leur aussi à souffler lentement par le nez maintenu bouché, tout en gardant la bouche fermée : c'est de cette manière que l'on rééquilibre les pressions derrière les tympans.

  • Par ailleurs, évitez de monter trop rapidement, notamment au dessus de 1500m. Lors des voyages en voiture, faites une courte pause, le temps d'un repas par exemple, pour permettre aux enfants de s'adapter.
  • A l'arrivée, un bon repos et une bonne hydratation sont recommandés. Tout au long du séjour, il faut proposer régulièrement à boire au bébé et au jeune enfant, ou le mettre au sein plus souvent.
  • Si vous décidez d'emmener vos enfants plus grands au dessus de 2500 mètres, montez de 300 mètres par jour, en prévoyant une journée de repos tous les 1000 m.

Au dessus de 2500m d'altitude, si l'enfant présente des symptômes évoquant un « mal des montagnes », il faut immédiatement redescendre, en lui faisant faire le moins d'effort.

 

En hiver, comment bien protéger bébé du froid ?

Bébé doit être bien couvert pour sortir sous la neige ou par temps froid et venteux. Immobile dans sa poussette ou dans le porte-bébé, il risque de se refroidir beaucoup plus vite que vous.

  • N'hésitez pas à lui mettre plusieurs couches de vêtements et des collants et protégez bien ses extrémités (oreilles, mains, bout du nez..). Si vous portez le nourrisson ou le jeune enfant dans un porte-bébé, ne le laissez pas longtemps dans ce dispositif car les sangles au niveau des jambes, des fesses ou des bras peuvent gêner la circulation sanguine et être responsables de gelures des extrémités.
  • Lorsque l'air est froid, protégez la bouche et le nez de l'enfant avec une cagoule pour éviter un refroidissement de ses voies respiratoires.

 

La rhinite au froid

Lorsque le temps est froid, il est fréquent d'éternuer ou d'avoir le nez qui coule clair ou même d'avoir le nez bouché. L'enfant n'est pas malade !

Par ailleurs, les saignements de nez sont courants lorsque les variations de température sont importantes et que l'on passe du chaud au froid. Ils sont sans gravité.

 

Comment protéger sa peau ?

Appliquez matin et soir une crème émolliente ou hydratante en couche épaisse pour apaiser les rougeurs et la sécheresse.

Lorsque le temps est clair ou ensoleillé, n'oubliez pas d'appliquer un écran solaire avec un indice élevé. En effet, les rayonnements solaires sont plus nocifs en montagne et la neige augmente l'exposition aux UV par réverbération.

 

Peut-on partir à la montagne si bébé est malade ?

 Les nourrissons sont plus sensibles à la baisse de l'oxygène. Il est donc déconseillé de partir avec un tout petit bébé souffrant d'une infection respiratoire de type bronchiolite ou infection pulmonaire, ou encore avec un jeune prématuré aux poumons fragiles.

En cas asthme sévère ou dans le cadre de certaines maladies chroniques, les séjours à haute altitude doivent aussi être évités. Demandez avis à votre médecin.   

Découvrez toutes nos fiches santé - pédiatrie rédigées par notre pédiatre en cliquant ici

The effects of flight and altitude, M P Samuels Arch Dis Child 2004;89:448–455.

Docteur Eve Balzamo Publié le 1 novembre 2012 Par Docteur Eve Balzamo
Retour en haut