Quel mode de garde choisir pour son enfant ?

Pas facile de choisir un mode de garde pour son enfant. Pas de panique ! Entre les nourrices à domicile, les assistantes maternelles et les différentes structures d’accueil, vous trouverez forcément une solution adaptée à vos besoins. Zoom sur les différents modes de garde.

Image

Chaque mode de garde répond à un besoin différent selon les familles.

Avec une nourrice, par exemple, les parents font le choix d’un accueil personnalisé pour leur enfant. A l’inverse, la crèche est un moyen pour l’enfant de découvrir la vie en collectivité. Un bon compromis : des structures plus petites, comme la crèche familiale, offrent un accueil dans un cadre plus intimiste. A vous de choisir ensuite selon vos impératifs.

L’assistante maternelle

Véritable professionnelle de la petite enfance, l’assistante maternelle est une nourrice agréée. Après l’avis favorable des services de la Protection maternelle et infantile, le conseil Général lui délivre un agrément. Elle justifie d’une formation obligatoire de 120h spécifique à la petite enfance. Elle accueille jusqu’à 4 enfants de moins de 6 ans à son domicile ou dans une maison d’assistantes maternelles. Le lieu d’accueil est aménagé pour la sécurité et l’éveil des enfants en bas-âge

 

La nourrice à domicile

Vous souhaitez que votre enfant soit gardé à la maison ? Optez pour une nounou à domicile. Vous n’aurez pas de trajets à prévoir et votre bout de chou restera dans le cadre familial. La nourrice garde des enfants de 0 à 3 ans. Elle n’a pas l’obligation de posséder un agrément délivré par le conseil Général. Les parents et l’employée déterminent ensemble les jours et horaires compris dans le contrat de travail. La durée légale de travail hebdomadaire est fixée à 40h.

 

La crèche collective

Très appréciée des parents, la crèche collective accueille une trentaine d’enfants âgés de deux mois à trois ans. Les petits sont encadrés par des professionnels de la petite enfance (éducateurs de jeunes enfants, auxiliaires de puériculture…). Les horaires d’ouverture sont fixes (de 7h à 18h en moyenne). Mais les places sont de plus en plus rares et les familles sont souvent inscrites sur une liste d’attente. Le point positif ? L’enfant vit en collectivité au quotidien et se sociabilise rapidement. Un bon moyen de le préparer à l’entrée en maternelle. Les tarifs sont aussi souvent plus accessibles.

 

La crèche familiale

La crèche familiale se situe à mi-chemin entre la crèche collective et la nourrice agréée. L’enfant est gardé chez une assistante maternelle (au maximum 10h par jour). La nounou emmène les bouts de choux âgés de trois mois à six ans dans une structure d’accueil, à raison de un à deux après-midi par semaine. Cette formule offre un accueil personnalisé aux enfants tout en leur garantissant un accueil collectif pour découvrir la vie en société. Les petits sont au maximum trois. La crèche familiale est encadrée par une puéricultrice diplômée d'Etat, assistée d'un éducateur de jeunes enfants.

 

La crèche parentale

Idéale pour échanger avec d’autres familles, la crèche parentale est gérée par des parents regroupés au sein dune association. Soutenus par une équipe de professionnels, ces derniers participent à l’accueil des enfants. Vingt enfants maximum, âgés de deux mois à quatre ans y sont accueillis de 7h30 à 18h30, en moyenne.

 

La crèche d’entreprise ou inter-entreprises

Située dans les locaux de l’entreprise de l’un des parents salariés ou aux alentours, la crèche d’entreprise ou d’inter-entreprises est un mode de garde plus souple. Les horaires d’ouvertures s’adaptent au rythme de travail des employés (fermeture allant jusqu’à 20h). Les enfants sont accueillis dès l’âge de deux mois et demi et jusqu’à cinq ans. Pour les familles, c’est un moyen de limiter les multiples trajets entre le lieu de garde, de travail et le domicile. Un moyen de concilier vie privée et professionnelle. 

   Maminou . Publié le 23 avril 2014 Par Maminou .
Retour en haut