INSCRIPTION

Questions pédiatrie d'Avril

image intro

Chaque mercredi, AvisdeMamans offre la possibilité aux mamans de poser leur question au Docteur Eve Balzamo. 

Si vous avez une interrogation concernant la santé ou le développement de vos enfants, n'hésitez pas à vous aussi poser votre question au pédiatre qui vous répondra chaque mois ! 

Le module pour poser votre question gratuitement et anonymement si vous le souhaitez est disponible ici. 

 

Question de Chermyna, maman d’un enfant de 15 mois

"Bonjour, Mon bébé de 15 mois a toujours été adorable, sage, mignon, affectueux. Bref un comportement exemplaire ! ... Mais voilà depuis maintenant 2 semaines il nous fait beaucoup de "Crises de colère". Il se frustre rapidement et refuse de faire des choses qu'il faisait sans rien dire auparavant comme le brossage des dents. Le pire c'est qu'il refuse de manger, sans même goûter les aliments qu'on lui propose, alors qu'avant les repas se passaient normalement. A la simple vue de la cuillère ou même le fait de l'installer dans sa chaise haute, il devient très colérique et à beaucoup de mal à se calmer.

Nous sommes assez désemparés face à son comportement. Que faire pour améliorer les choses ? "

  • La réponse du docteur Eve Balzamo

Bonjour Chermyna, 

Avez-vous vérifier que votre bébé n’était pas en train de percer des dents? 

Un enfant habituellement calme qui se met à piquer des crises de colères sans raison et refuse les aliments peut avoir des douleurs lancinantes dans la bouche, telles que des douleurs dentaires ou une otite. Si ce n’est pas le cas, il est peut-être fatigué… Le manque de sommeil étant très souvent à l’origine d’un comportement difficile. 

A moins que ce ne soit le début de la phase d’opposition, qui survient plutôt habituellement autour de 18 mois/2 ans. 

Si aucune cause médicale n’est identifiée, désintéressez-vous de votre bébé au moment où il pique ses crises, détournez-vous de lui pour qu’il comprenne que cela ne vous fait ni chaud ni froid qu’il s’énerve. Une fois la crise passée, rassurez-le sur votre amour en lui expliquant que vous ne pouvez pas l’aider lorsqu’il se met en colère…. 

Il doit apprendre la frustration.

Question d’Aurélie, maman d’un enfant de 8 mois et 11 jours

"Mon bébé boit très peu de lait le matin ,90 ml, le midi 150 ml à 16h30 90 ml et 150ml le soir. En ce qui concerne les produits laitiers je lui donne un petit suisse à 16h30. A-t-elle suffisamment de lait pour ration quotidienne ? Merci." 

  • La réponse du docteur Eve Balzamo

Bonjour Aurélie, 

Soyez rassurée, votre fille consomme suffisamment de laitages (lait compris). A son âge, elle doit avoir entre 500 et 800 ml de laitages tout confondus, elle en prend un peu plus de 500 ml. 

Mais peut-être n’est-elle pas une grande « fan » de biberons. Pourquoi ne lui proposeriez-vous pas au petit déjeuner une bouillie à base de lait infantile ou des desserts lactés pour bébé en plus de son biberon? 

Au gouter, vous pourriez-également remplacer son biberon par des laitages uniquement à la cuillère. Elle a tout à fait l’âge de ne plus boire des biberons à tous les repas.

 Question de Julieselena11, maman d’un enfant de 4 mois

 

 

image pesée

"Bonjour Docteur, Je reviens vers vous concernant ma fille de 4 mois et 11 jours que j'allaite depuis sa naissance et qui depuis un mois me réveille 1 à 2 fois par nuit alors qu'elle faisait ses nuits (23h-7h) au bout de 3 semaines de vie. Ses 2 schémas sont 21h-4h-7h ou 21h-0h30-3h30-6h30. Elle est née à terme, pesait 3 kilos et est à 6 kilos à un peu plus de 4 mois. Pourquoi a-t-elle subitement besoin de tétées supplémentaires ? Je dois dire que même la journée, elle est très demandeuse, à chaque contrariété elle ne se calme qu'au sein. Elle refuse totalement la tétine et j'ai voulu commencer la diversification alimentaire depuis 2 jours mais elle "se fait vomir" dès que je tente d'introduire le cuillère dans sa bouche, que ce soit du salé ou du sucré. Elle n'est pas prête ? Merci à vous."

  • La réponse du docteur Eve Balzamo

Bonjour Julieselena, 

Si la prise de poids de votre fille est bonne et régulière au cours de ce dernier mois et qu’elle pèse déjà 6 kg, ce n’est pas parce qu’elle a faim qu’elle vous réveille la nuit, mais parce qu’à 4 mois les réveils nocturnes sont fréquents et qu’elle a pris l’habitude de ne se calmer qu’au sein, qu’il fasse jour ou nuit.

La meilleure solution  consiste à ne donner le sein que 4 à 5 fois par jour, au cours de la journée, dans le but unique de l’alimenter, en veillant à ce que les tétées soient suffisamment longues et énergiques (20-30 minutes en tout en donnant les 2 seins) et ne plus du tout l’allaiter la nuit. 

Si elle dort encore dans votre chambre, c’est le moment de la faire dormir ailleurs, pour que vous l’entendiez-moins et qu’elle ne sente plus l’odeur de votre lait à proximité. 

Pour la diversification , ne forcez pas, n’essayez pas d’introduire de force une cuillère dans sa bouche. Laissez-lui téter ou laper la cuillère, ou faites-lui gouter les purées ou compotes en lui  faisant tétouiller votre petit doigt trempé dans le pot.

Question de Tituce, maman de deux enfants de 4 et 8 ans

Bonjour, Je voulais savoir s'il était possible d'avoir un dossier sur l'asthme. Mes loulous sont grands pour l'asthme du nourrisson, mais je pense que de nombreuses mamans seraient intéressées. En ce qui me concerne mon cadet est né prématurément avec de graves soucis respiratoires à la naissance. Aucune maladie à noter jusqu'à ses 9 mois où nous avons changé de région et fini l'allaitement mixte et là bronchiolite sur bronchiolite.

À 4 ans il me fait des bronchites asthmatiformes. Pour l'instant le médecin ne me dit pas qu'il est asthmatique (j'ai un terrain familial asthmatique chez mon frère et ma mère). Nous nous sommes retrouvés le réveillon de Noël avec un loulou certes très enrhumé et fatigué qui nous a fait une crise d'asthme. Pas de ventoline sous le coude ni quoi que ce soit pour le soulager. Nous avons seulement été zen et patient entre 2 somnolences et respirations asthmatiques jusqu'à ce que la crise s’estompe après un certain temps (environ 2h ).

Avons nous été trop inconscients de ne pas appeler les pompiers alors que la crise se gérait par le calme? Quand être vraiment inquiet? Comment gérer au mieux une crise d'asthme? Jusqu'à quel point peut on "auto-médicamenter" les enfants avec la ventoline? À partir de quel âge peut on dire qu'un enfant est asthmatique?

 

  • La réponse du docteur Eve Balzamo

 

Bonjour Tituce, 

Votre enfant est asthmatique, en tout cas pour le moment. Le terme de bronchite asthmatiforme est un euphémisme pour ne pas parler d’asthme… Qui plus est lorsque les épisodes se répètent. Mais évidemment, on ne peut pas dire qu’il sera asthmatique toute sa vie car, heureusement, la plupart des asthmes de l’enfant (ou nourrisson) guérissent avant la puberté.

Lorsque un bébé enchaîne les épisodes de bronchiolites (au moins 3 épisodes), on parle d’asthme du nourrisson car il est quasiment improbable que le bébé attrape 3 fois le même virus de la bronchiole (VRS). Dans certains cas, on n’attend même pas les 3 épisodes pour soupçonner ce diagnostic lorsqu’il existe un terrain familial d’asthme ou d’atopie. Pour rappel, il n’est pas possible de faire la différence sur le plan clinique entre une bronchiole aigüe et une manifestation d’asthme du nourrisson. A cet âge, les crises sont souvent déclenchées par des infections respiratoires.

Lorsque les crises de respiration sifflantes ou de toux sèche avec gêne respiratoire surviennent après l’âge de 2 ans et se répètent, on parle d’asthme, non plus du nourrisson, mais de l’enfant. 

L’asthme est une maladie multifactorielle. Chez le grand enfant, les crises sont le plus souvent secondaires à un phénomène d’allergie respiratoire (allergie aux acariens, aux pollens, aux moisissures….), mais peuvent également être encore déclenchées par des infections respiratoires, voire un reflux gastro-oesophagien.

Les bilans allergologiques sont peu sensibles chez le jeune enfant, mais après l’âge de 4 ans, une consultation avec un pneumo-allergologue (pédiatre de préférence) est à envisager pour commencer à explorer les causes de l’asthme et éventuellement décider d’un traitement adéquat. 

Poser le diagnostic d’asthme est indispensable afin d’éviter les rechutes (il existe des traitements préventifs chez les enfants qui font des épisodes répétés et il est bon de mettre en évidence les facteurs déclenchants pour les éviter) et afin de connaitre le traitement précoce de la crise. 

Je vous conseille vivement de prendre RDV, au moins avec un pédiatre dans un premier temps, pour connaitre les mesures à mettre en oeuvre en cas de crise, car parfois la gêne respiratoire ne s’améliore pas spontanément comme cela est arrivé chez votre enfant mais peut s’aggraver. 

Il faut toujours que vous ayez de la Ventoline et une chambre d’inhalation avec vous, et il n’y a aucun risque à débuter ce traitement de votre côté, au contraire.

En cas de non amélioration après quelques bouffées de Ventoline, il faut administrer un corticoide par voie orale, et si malgré tout cela l’enfant ne va pas mieux, il faut consulter très rapidement.

Pour finir sur une touche optimiste, votre enfant n’a pas l’air de souffrir d’un asthme sévère et il est possible qu’il guérisse spontanément avant son adolescence. 

Bon courage !

Dr Eve Balzamo, auteur du Mum Book Premiers repas de bébé, avec Elsa Grangier, aux éditions Leduc et du Guide de Santé pour les enfants de 0 à 14 ans , chez Flammarion.

alexandrabretonnier bretonnier Publié le 11 mai 2015 Par alexandrabretonnier bretonnier
Retour en haut