INSCRIPTION

Questions Pédiatrie du mois de Mars

image

Bonjour tout le monde! Malgré un début de mois printanier, grippes et gastro-entérites s’en donnent encore à coeur joie. Décidément, on n’y comprend plus rien… Et ne parlons pas des allergies, qui commencent plus tôt que prévu cette année… et qui sont de plus en plus fréquentes chez l’enfant. On aura l’occasion d’en parler.

Comme chaque mois, avisdemamans.com vous a sélectionné 5 questions de pédiatrie.

Quel lait pour sevrer bébé ? par BUTERFLY

« Bonjour, je ne sais pas quel lait 1er âge choisir pour mon fils de 4 mois afin de commencer en douceur le sevrage avant la diversification alimentaire. J'ai essayé le lait relais de chez Picot mais il le vomit. Je suis perdu merci de me donner des infos »

Bonjour Bluterfly, 

Le sevrage n’est pas toujours un moment facile et certains bébés ont du mal à accepter le biberon…

Si votre bébé n’avait aucun problème digestif lorsqu’il était allaité, un lait 1er âge standard ou « relai de l’allaitement » sera le1er choix. En cas de régurgitations ou de signes de reflux, il faudra plutôt s’orienter vers une formule épaissie ou un lait Anti-reflux (AR). Il existe des laits avec d’autres allégations qui répondent à d’autres problèmes (coliques, constipation, hypoallergénique..) et qui pourraient être conseillés par le médecin. Quant au choix de la marque,on ne fera en aucun cas du prosélytisme pour une marque ou pour une autre (il existe des différences minimes bien sûr, mais tous les laits infantiles répondent aux besoins nutritionnels de l’enfant)

Dans votre cas, il faut se demander :

  • Si votre bébé n’avait aucun problème digestif lorsqu’il était nourri au sein et vomit maintenant tous ses biberons de lait artificiel, s’il ne présente pas une intolérance aux protéines de lait de vache
  • Si votre bébé régurgitait avant le début du sevrage et qu’il recrache plus de lait maintenant qu’il boit au biberon s’il n’a pas un reflux  
  • S’il ne boit pas des quantités trop importantes au biberon et que le « trop plein » ressort
  • S’il boit avec plaisir ou si la prise du biberon est « forcée » 
  • ….

Je ne peux malheureusement pas plus vous guider, il me faudrait plus d’informations. Si les choses sont compliquées, parlez-en rapidement à votre pédiatre, médecin ou à la PMI car il ne faut pas rester dans une situation de doute comme la votre. Il y a toujours des solutions ! Parfois il suffit juste d’un peu de patience et de confiance, mais il est indispensable de ne pas passer à côté d’un problème qui se traite (allergie, reflux..).

 

 

Besoin de sieste par Citronrose

« Ma fille de 11 mois fait parfaitement bien ses nuits (6H30-7H00) mais refuse de faire la sieste en journée sauf si on la berce 1/2H...pour 30min de dodo. de ce fait elle est épuisée en fin de journée et réclame le bain et le coucher dès 18H. Comment faire pour résoudre ce problème? Merci »

Bonjour Citronrose, à 11 mois, votre fillette a besoin de sieste. Visiblement,  elle n’arrive pas à trouver le sommeil dans la journée et elle est assez « nerveuse » mais le fait qu’elle fasse bien ses nuits doit vous rassurer, elle n’a pas de problème qui expliquerait un sommeil agité ou des insomnies (douleurs, reflux …). 

Il faut savoir que lorsqu’un enfant est fatigué, il a en général du mal à s’endormir aisément (il est trop énervé, trop tendu). C’est pour cela que votre fille a besoin d’être bercée pour s’endormir à la sieste. Son sommeil est de mauvaise qualité à ce moment, car elle n’a pas réussi à se laisser aller (par fatigue) et elle se réveille donc au bout d’une demi heure, et n’est pas assez apaisée pour se rendormir seule.

Le soir, elle tombe littéralement de fatigue à 18 h, elle a besoin de dormir et de récupérer son manque de sommeil.

Je vous conseille :

  • De la coucher tôt le soir, tant pis pour le bain si elle a trop sommeil, et peu importe si son dîner est à 18h et non à 19h
  • De lui imposer au moins une sieste tout de suite après le déjeuner, même si elle refuse. Il faut lui réapprendre à dormir et à s’apaiser toute seule. Vous pouvez rester près d’elle les premiers temps, en lui caressant doucement la tête, mais elle doit être dans son lit. Si elle ne s’apaise pas avec vous, n’hésitez pas à la laisser toute seule. Même si elle s’oppose, qu’elle crie, elle devrait arriver - avec le temps- à s’endormir. Laissez-là dans son lit, dans sa chambre, malgré son refus; A 11 mois, un bébé a encore besoin de siestes, 1 à 2 par jour encore ! Vous pouvez aussi essayer de lui faire faire une petite sieste dans la matinée. Si elle est dort le matin, elle pourra s’endormir plus facilement l’après midi. 
  • Le sommeil est réparateur. Ce n’est pas cruel de laisser un enfant de 11 mois crier dans son lit pour qu’il trouve le sommeil lorsqu’il en a besoin. S’il faut passer par là, ce n’est pas grave. C’est même important pour l’enfant de mettre tout en oeuvre pour l’aider à récupérer.

 

 

 

 

Encore des boutons ! par magmagcheveuxdefeu

« Bonjour, il y a plus d'une semaine, des boutons sont apparus sur le corps de ma fille de 7 mois. D'abord sur le torse et ensuite partout !!! j'ai consulté SOS médecin qui n'a pas pu se prononcer ... il pensait à une roséole. ma fille a fait un peu de fièvre mais pas avant l'apparition de ses boutons ( avant chaque poussée elle faisait 38.5). cela fait donc plus d'une semaine et les marques des boutons sont toujours visibles... est-ce normal ? merci ! »

Bonjour magmagcheveuxdefeu, 

Mission impossible que de vous répondre sans voir les boutons! Déjà que SOS médecin n’a pas pu vous dire de quoi il s’agissait en examinant votre fille !!!

Mais soyez rassurée, chez les nourrissons, les éruptions virales sont très très fréquentes, et peuvent prendre différents aspects, plus ou moins typiques, et les boutons peuvent s’observer de manière très fugace comme de manière plus prolongée. Comme je ne sais pas à quoi ressemblent les boutons, je ne peux pas vous dire autre chose.

Sauf peut-être que des plaques de boutons qui persistent chez un bébé peuvent parfois être de l’eczéma. Est-ce qu’il s’agit de plaques rugueuses, sèches, rouges?

Ou bien qu’il s’agisse de cicatrices de varicelle ?

Si votre fille n’a pas de fièvre, se porte bien, que ses boutons ne sont pas infectés (purulents, gonflés, suintants) que sa peau n’est pas à vif ou prurigineuse, vous pouvez attendre un peu en toute sérénité. Sinon, consultez!

 

 

Paroles paroles par Juliette

« Bonjour, On voit un peu partout sur le net qu'un enfant de 18 mois doit maitriser au moins 10 mots. On parle de langage parlé ou bien de communication. Le mien ne parle pas du tout, dit juste papa et maman, mais sait communiquer avec des gestes, des mimes. Dois-je m’inquiéter ? »

Bonjour Juliette, 

Le net n’a pas que du bon, il ne s’agit pas de mettre l’enfant dans des cases. Les acquisitions psychomotrices de l’enfant ne se font pas toutes à la même vitesse ni au même âge. Certains marchent à 9 mois d’autres à 18 mois. Certains parlent tôt, d’autres plus tard. Le développement du langage dépend de l’enfant, mais aussi de son environnement  (interactions, bilinguisme…)

Dans votre cas, ne vous inquiétez pas.

Vers 18 mois, un enfant peut avoir plusieurs mots de vocabulaire - des mots isolés-; il s’agit plus souvent d’un jargon infantile (par exemple « bibon ou « bon » pour biberon « batm » pour bateau … « ta » pour tiens…ou pour donne d’ailleurs…. Bien sûr, certains à 18 mois seront plus volubiles… mais d’autres ne diront que « papa » « maman » et si tout va bien pour le reste, ce n’est pas inquiétant. 

A 2 ans, en général, l’enfant s’exprime en associant 2 mots « papa parti » par exemple et a un vocabulaire plus riche, même s’il n’est pas encore parfaitement intelligible pour un adulte.

On constate également que les enfants qui sont en avance sur le plan moteur peuvent mettre plus de temps à parler.

Attendez quelques mois.

Peur du caca Joanna

 

« Bonjour, mon fils de 3 ans et 4 mois est propre, de jour comme de nuit depuis maintenant 8 mois, sauf pour les selles. Il refuse catégoriquement d'aller sur les toilettes... Il n’a fait 4 ou 5 fois dans les toilettes l'été dernier, et depuis, ne fait que dans son slip, voire parfois, dans le bain. Il ne veut pas de couche non plus, même quand on lui en propose une. Il ne fait que chez nous, le soir, ce qui évite les "accidents" à l'école ou chez la nourrice. Nous avons essayé pas mal de choses : les laxatifs pour l'obliger à y aller tous les jours, le gronder, le chantage, lui faire nettoyer ses slips, l'indifférence totale et même 2 séances chez le psy et rien n'y fait. Résultat, il se constipe aussi assez souvent - je lui donne du Forlax pour éviter que ça lui fasse mal et qu'il est "peur" de faire caca. Merci d'avance pour vos conseils. »

Bonjour Joanna, 

Votre fils a probablement peur d’aller à la selle, ce qui entraîne une constipation car il se retient, aggravant ainsi son appréhension car au moment de la défécation, ses selles lui font mal et sont volumineuses. Et les fuites de caca dans le slip sont la conséquence d’une rétention trop prolongée.

Mes conseils ne remplaceront pas une consultation avec un pédiatre concerné par le problème, mais il y a quelques clés que je peux vous donner :

  • Ne le grondez pas, ne le punissez pas, ne l’envoyez plus chez le psy, ne l’obligez plus à laver ses slips… il a au contraire besoin d’être rassuré
  • Poursuivez le traitement par Forlax sur un long ou moyen terme, pas au coup par coup. L’enfant doit avoir des selles molles, qui ne lui font pas mal, et qui sortent facilement, pendant plusieurs mois d’affilée pour l’aider à ne pas avoir peur et à ne plus se mettre en rétention
  • Parallèlement, instaurez un rythme pour aller à la selle, sur le pot ou sur les toilettes, à la maison, tous les soirs après diner ou après le gouter, en prenant le temps, en jouant, en dessinant, et faites un calendrier pour qu’il note chaque jour où il fait caca dans les toilettes (un calendrier avec des gommettes par exemple, qu’il collera lui même à chaque fois qu’il réussira à aller à la selle aux toilettes)

 

 

 

fin

 

A bientôt en avril ! Dr Eve Balzamo 

Auteur du Guide de Santé pour les enfants de 0 à 14 ans chez Flammarion.

 

 

Docteur Eve Balzamo Publié le 25 mars 2014 Par Docteur Eve Balzamo
Retour en haut