Questions Pédiatrie Octobre

image intro
En pleine diversification alimentaire , par Enola70

« Bonjour Docteur, ma fille qui a 6 mois et demi, a commencé la diversification à l'âge de 5 mois pendant 15 jours mais cela se passait mal donc nous avons stoppé un petit moment. Nous avons repris à ses 6 mois et depuis cela se passe mieux. Elle mange environ 60g de légumes le midi 120ml de lait 2ème âge et à 16h elle mange 60g de fruits 120 ml de lait 2ème âge. Quelle est la prochaine étape ? Merci de votre aide. »

Bonjour Enola, 

Prochaine étape : augmentez rapidement les rations de légumes à midi à 120 grammes environ  (soit l’équivalent d’un petit pot) puis lorsque votre fille mange avec appétit à la cuillère augmentez encore jusqu’à 200 grammes (format grand pot) et introduisez les protéines animales (10 grammes ou 2 cuillères à café de viande, poisson ou oeuf) et les matières grasses crues (huile olive, colza, beurre…) .

Bien sûr, terminez le repas de midi par un laitage (biberon de 120 ml ou yaourt nature).

Au gouter, idem : augmentez les quantités de compotes de fruits jusqu’à 120/150 grammes et gardez le biberon de 120 ml (ou remplacez le par un laitage à la cuillère si votre fille préfère manger à la cuillère).

Bonne diversification!

 

9 mois, l’angoisse de séparation, par Chermyna

« Depuis quelques jours mon bébé de 9 mois pleure au moment de chaque séparation. Avant il était souriant au moment ou moi et mon mari le déposions à la crèche chaque matin, mais depuis peu cela donne lieu à des crises de larmes...comment faire pour apaiser les craintes de notre bébé ? merci d’avance »

Bonjour Chermyna, 

Votre bébé réagit tout à fait normalement, c’est une étape de son développement : il prend conscience de votre « disparition » lorsque vous le quittez.

Ne vous inquiétez pas pour cela, et ne culpabilisez pas.

Si vous montrez de l’anxiété, de la culpabilité ou si vous avez du mal à quitter votre bébé lorsqu’il pleure, il ressentira cette angoisse et la séparation sera plus difficile. Montrez-lui sérénité et confiance lorsque vous vous séparez, cela le rassurera. En quelques semaines ou mois, il aura intégré que vous revenez toujours le chercher et il pourra à nouveau se séparer sans difficultés.

Torticolis congénital ?  par Emmanuelle, maman d’un petit garçon de 3 mois

"Bonjour, Mon fils de 3 mois tire la tête en arrière quand je le porte et semble ne s'intéresser qu'à sa droite. Mon médecin de famille m'a dit que c'était une hypertension et m'a prescrit des séances chez le kiné. Ce dernier trouve que mon fils est normal, mais moi je n'observe que très peu d'amélioration après 4 séances. Qui dois- je consulter sachant que mon pédiatre n'a carrément rien eu d'autre à me dire quand je lui ai exposé la situation que de moins lui tenir la tête (se qui est inconcevable pour une maman) et de le laisser se muscler tout seul en le mettant un maximum sur le ventre. Mon petit garçon est né d'une césarienne car il regardait vers le haut et restait bloqué dans le bassin lors de la poussée. Ceci peut il avoir causait une sorte de problème avec sa nuque? Merci de votre réponse."

Bonjour Emmanuelle,

Sans examiner votre bébé, il m’est difficile de vous donner une réponse certaine. On peut toutefois penser que votre bébé garde une préférence pour tourner sa tête vers la droite, position qu’il avait probablement dans votre ventre quand il n’avait pas beaucoup d’espace pour bouger.

S’il est capable de tourner spontanément sa tête et complètement  à droite et à gauche, il n’a pas de torticolis et les séances de kinésithérapie ne servent à rien.

En revanche, s’il a la tête bloquée dans une position, cela peut-être utile, mais les résultats ne sont pas immédiats et pas toujours francs.

Dans tous les cas, je vous conseille de stimuler ses « activités » vers la gauche, par exemple en le regardant, en le portant et en le stimulant en faisant en sorte qu’il tourne du côté qu’il néglige. Mais sans examen clinique, je ne peux que vous conseiller d’en reparler aussi à votre pédiatre lors de la prochaine visite.

Frissons, par Viviane,

« Ma fille de 12 mois a souvent des frissons alors qu'elle est bien habillée, à quoi cela peut il être du merci de votre réponse »

Bonjour Viviane, 

Je ne peux vous donner que des pistes :

  • il se peut qu’elle ait de la fièvre  : être trop couvert quand on a de la fièvre augmente la température et on peut frissoner
  • elle peut faire cela par « réflexe », suite à une peur ou une stimulation quelconque, comme une variation de température
  • il se peut que se soit aussi un faux frisson et que ce soit volontaire
  • enfin, si cela n’arrive que lorsqu’elle est trop chaudement habillée, elle peut augmenter sa température corporelle et frissonner ..
  • Enfin , sachez que les frissons peuvent être un signe d’infection importante lorsque l’enfant a de la fièvre (la grippe par exemple)
  • Sinon, je n’ai pas d’autres idées!

 

Question de pichounette, maman d’une petite fille de 3 ans

"Bonjour , ma petite fille a 3 ans et refuse le petit pot ( propreté) avez-vous un conseil ? Merci"

Bonjour, 

Il faut avant toute chose être certain que l'enfant n’a pas de problème particulier qui pourrait gêner l’acquisition de la propreté, comme une constipation responsable de douleurs et donc d’appréhension et de refus à l’émission des selles. Votre pédiatre peut être un interlocuteur. 

Essayez d’instaurer des rituels (surtout si vous avez remarqué que l’enfant avait des selles ou faisait pipi toujours au même moment, en général après un repas ou avant le bain), en lui proposant de s’asseoir sur le pot à ces moments-là. Si l’enfant se braque, passez à autre chose, sinon félicitez-le.

Il faut dans la mesure du possible ne pas faire du refus du pot une situation de conflit. 

Je vous conseille aussi d’essayer de retirer les couches et de proposer à votre fille des jolies petites culottes qu’elle pourrait choisir avec vous. Il faut l’encourager à grandir. A 3 ans, votre fille sait maintenant percevoir les sensations d’envie et sait très bien se retenir. Ne la punissez pas à cas d’accidents mais rassurez-la, ceux-ci sont normaux dans les 6 mois qui suivent le retrait des couches.

En cas de difficultés, remettez à (un peu) plus tard et surtout laissez une tierce personne (ou des enfants plus grands) l’accompagner dans cet apprentissage. 

Docteur Eve Balzamo Publié le 6 novembre 2014 Par Docteur Eve Balzamo
Retour en haut