INSCRIPTION

Sevrage de l'allaitement maternel

Le sevrage de l’allaitement maternel est une étape difficile psychologiquement et physiquement, c’est un changement important pour vous et votre bébé.

C’est la première étape d’évolution après des moments de contacts intimes et privilégiés ensembles.

Le sevrage ne peut pas se faire par un arrêt brutal et total de l’allaitement maternel, la production de lait doit diminuer progressivement et le corps doit s ‘adapter.

Pour que cette transition se passe bien, voici quelques petits conseils pour vous aider à mieux vivre cette étape :
  • il est important de prendre vous-même la décision du sevrage (la reprise du travail, un état de fatigue ou de diversification alimentaire pour votre bébé)
  • essayez de commencer le sevrage à un moment où vous êtes le moins stressée (week-end, vacances)
  • le sevrage doit se faire progressivement en diminuant le nombre de tétées, prévoir 3 à 5 semaines (chaque femme est différente pour la production de lait)
  • ne pas supprimer toutes les tétées à la fois
  • ne jamais éliminer 2 tétées successives
  • remplacer d’abord la tétée du milieu de la journée par un biberon puis 3 à 4 jours plus tard une autre tétée
  • les tétées du matin et du soir sont à supprimer en dernier, certaines mamans gardent longtemps ces 2 tétées qu’elles appellent tétées plaisir
  • laissez papa donner le premier biberon sans votre présence, car il peut être source d’angoisse pour vous qui sera ressenti par votre bébé
  • choisir des tétines physio qui ont la forme du mamelon pour faciliter la transition
  • garder la même affection et attention que lorsque le bébé était au sein quand vous donnez le biberon
  • donner les biberons dans des positions et des moments différents des tétées
  • si vos seins sont douloureux, attendez un peu avant de supprimer une nouvelle tétée pour éviter le risque de l’engorgement
  • si les seins sont très tendus, remettre un peu bébé au sein ou exprimez vous-même votre lait pour vous soulager afin d’éviter le risque d’engorgement et de mastite.

Le bébé est perturbé par ce changement, il arrive qu’il refuse la prise du biberon :

  • évitez de commencer le sevrage lors d’un changement majeur pour le bébé, poussée dentaire, entrée en crèche ou si il n’est pas en forme,
  • essayez de faire donner le biberon par papa ou une personne tierce sans votre présence
  • changez de tétine
  • continuez à lui proposer et munissez-vous de patience
  • expliquez à votre bébé ce que vous faites
  • donnez dans le biberon votre lait pour faciliter la transition

Si le bébé est récalcitrant, remettre de quelques jours le sevrage et prendre conseils auprès de votre pédiatre ou votre sage-femme.

Le transit de bébé change, la fréquence et aspect des selles se modifient, elles deviennent plus fermes.

Le sevrage de l’allaitement maternel est une phase difficile qui perturbe autant maman que bébé.

Il est important de savoir que l’arrêt de l’allaitement provoque la baisse de l’ocytocine, hormone secrétée lors des tétées et qui a un effet apaisant et anti stress, cela peut vous rendre irritable ou même un peu dépressive mais cette étape est passagère.

Alors, pour mener à bien votre sevrage et que cette étape se passe au mieux pour vous et votre bébé, il faut choisir le bon moment, prendre son temps, y aller progressivement être bien entourée et conseillée et rester zen.

Naima Bonnet - Sage femme  - Diplômée en tabacologie et nutrition Publié le 30 novembre 2015 Par Naima Bonnet - Sage femme - Diplômée en tabacologie et nutrition
Retour en haut