Test de l'huile sèche Photoderm Bronz SPF 30 de Bioderma

Protection solaire : l'huile sèche Photoderm Bronz de Bioderma

Les beaux jours arrivent et le soleil aussi, et il faut donc refaire le stock de crèmes solaires, car comme vous le savez peut être, une fois ouverte, votre crème solaire peut (en général) se conserver maximum 1 an. Passé cette date, il faudra donc racheter de nouveaux produits pour s'assurer d'avoir une protection solaire efficace ! 

Chez Avisdemamans nous avons eu envie de tester la protection solaire Photoderm Bronz de Bioderma.

Photoderm Bronz : une protection solaire sous forme d'huile sèche

Adieu la crème épaisse, qui colle aux mains et qui nous donne le teint palot ! Avec l'huile protectrice de Bioderma c'est franchement un plaisir de se tartiner avant l'exposition solaire. L'huile est très agréable à appliquer, elle n'est pas trop grasse (contrairement à certaines huiles solaires) et elle sent bon ! Il faut toutefois être encore plus attentif au moment où vous vous appliquerez la crème car c'est plus facile d'oublier une partie de son corps !

Photoderm bronz : une protection efficace !

Alors au début on peut être un peu septique sur l'utilisation de l'huile pour se protéger du soleil. C'est vrai que dans l'esprit des gens, l'huile sert plutôt à frire et on repense à la bonne vieille graisse à traire !! Mais RIEN A VOIR !

Pour avoir testé cette huile sèche, nous pouvons vous dire qu'elle protège aussi bien qu'une crème solaire classique (personnellement, en respectant l'application toutes les heures, je n'ai pas pris un seul coup de soleil !)

Par ailleurs, vous pourrez l'acheter en SPF 30 ou en SPF 50 pour une protection encore plus efficace.

Photoderm bronz : une huile qui protège et qui aide à bronzer !

L'huile sèche Photoderm Bronz stimule également le bronzage naturel de la peau, et vous permettra ainsi d'obtenir un joli teint halé. 

Enfin, ce soin est sans alcool et ne dessèche pas la peau.

Sans paraben. Hypoallergénique. Résiste à l'eau. Et non comédogène !

 

laurie pleple Publié le 14 avril 2016 Par laurie pleple
Retour en haut