INSCRIPTION

Toi, nous et les poux

J’en avais traversé des guerres nucléaires. Je pense notamment à l’arrêt du doigt dans le nez suivi du clic sur l’interrupteur du salon.

Que dire de celle de l’arrachage de cuillères pleines de gervais qui retombent inexorablement sur les murs de la cuisine. J’étais donc aguerrie, dure au mal et d’une nonchalance presque exaspérante du haut de mon statut de mère de 3 enfants !

Et là, j’ai failli… là j’ai craqué… Je n’ai pas su gérer une des ces fameuses  "Première fois".

Premier réveil nocturne, premier gadin, première dent qui tombe, première gastro, premier vomito, premier vaccin, premier….

Tout commence par un texto de la nounou qui m’apprend qu’ils sont là… Il est 19h, il pleut, je n’ai pas le moral et ce soir c’est papa qui s’y colle… Alors pourquoi est-ce moi qu’on appelle ?? Bref, l’angoisse monte, mécaniquement et délicatement, je relève ma tête du siège de ce magnifique RER neuf. Soudainement, je suis prise d’une envie frénétique de me gratter juste là,  au dessus de l’oreille… Est-ce nerveux ou bien le téléphone faciliterait-il le télétransport des P-O-U-X? Voilà, le mot est lâché : POUX POUX POUX ! Ils sont là, une attaque pas en règle du tout…

Je rentre à la maison, et trouve une moitié sonnée et hagarde essayant désespérément d’en voir un sauter…Il va falloir faire vite.

Tout le monde dans la cabine de décontamination avec une dose de Paraquelquechose sur la tête…

Et tout ce petit monde devant la télé, car oui il faut attendre 45 minutes… 45 longues minutes… 45 affreuses minutes où à lire la notice, les carapaces des poux explosent, les lentes meurent à petit feu étouffées par l’injection massive de paraquelquechose (est-ce bon pour le cuir chevelu de mes 3 loustics tout ça? Y’a pourtant écrit « sans insecticide » encore du Monsanto là-dedans).

Alors, Papa ne trouve rien de mieux que de nous brancher sur « La vie privée des Animaux » de Bouchitey. En même temps, brillante idée – tout le monde hilare – même à 18 mois le fameux  » Biche ô ma biche » avec le signe qui saute fait toujours des émules !

Bref, tout ce petit monde enturbané de texture blanchâtre sur le crâne, a le sourire…

Alors que je pensais trouver une zone sinistrée… Finalement, pas de quoi se chercher des poux dans la tête (OH OH OH).

Finalement, ces 45 minutes sont passées très vite – Merci Bouchitey ! Un bon shampoing lavande la-dessus et tout le monde à table. Après, je vous épargne le tas de linge que j’ai encore à laver… Car le plus pénible c’est ça… Décontaminer toute une maison de famille nombreuse…

Pas merci la piscine pour cette petite visite de POUX chez nous, car oui, ne l’oublions jamais "Le poux est un excellent nageur".

avisdemamans avis Publié le 9 juin 2014 Par avisdemamans avis
Retour en haut