INSCRIPTION

Y'a Pâques les oeufs, y'a aussi les lapins

Dimanche soir en Floride, le week-end de Pâques se termine car ici le vendredi est férié mais pas le lundi.

Bilan des festivités : du plastique, du chocolat pas très bon et des lapins à profusion.

Pourquoi du plastique ? Parce que les œufs de la chasse aux œufs sont un peu comme ceux des Kinder Surprise, des œufs de toutes tailles que l’on remplit de friandises.

Les mêmes friandises que celles d’Halloween, sauf que les industriels du chocolat ont troqué le orange citrouille pour un arc-en-ciel de couleurs pastel. Et si comme moi vous avez acheté dix fois trop de bonbons à Halloween, vous les recyclez à Pâques – les dates de péremption sont tout de même bien conçues je trouve.

oeufs plastique

Du plastique, c’est pas toujours fantastique.

Plutôt gênée à l’idée de laisser se déverser dans la nature des tonnes d’œufs en plastique sous les yeux des enfants, surtout lorsque l’on sait bien que 10% de ces œufs seront perdus à jamais – « zut, je crois qu’il en manque deux, chérie, tu te souviens où tu les as cachés ? » - je me suis ralliée à l’évidence : en Floride, on ne laisse pas les chocolats pendant des heures au soleil. Va pour le plastique.

Fermant les yeux sur ce sacrilège écolo, ma fille a chassé les œufs à l’école, puis avec les copains expatriés, puis avec les voisins du quartier et pour finir, avec les cousins français débarquant pour leurs vacances de Pâques.

Tiens ça tombe bien, ils nous ont rapporté du bon chocolat.

Mais la vraie découverte des Pâques américaines, ce sont les lapins. Pas de cocotte, de poisson ou de cloche. Rien que des lapins.

Ils sont partout, du serre-tête bon-enfant que portent des vendeuses du supermarché, aux bonshommes des M&M’s en passant par la décoration de la maison, c’est The week-end des grandes oreilles.

Invités par nos voisins à une chasse aux œufs organisée pour les enfants du quartier, pendant que les parents papotent autour d’un café et de petites douceurs, j’ai découvert avec émerveillement le plateau de cup cakes confectionnés par ma voisine

Lapins

« Crédit gâteaux : ma voisine ( désespérée d’y avoir passé sa soirée) »

Les enfants goulus se sont jetés dessus, déçus. C’était des carrot cakes. Ma voisine, qui ne s’appelle pas Bree, a dit que le carrot cake était une tradition à Pâques. Moi j’ai eu une révélation.

Mon intégration sera terminée lorsque 1/ je ferai aussi des cup cakes 2/ en forme de lapin de Pâques !

isou VRILLIARD Publié le 24 avril 2014 Par isou VRILLIARD
Retour en haut